22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

18 février à Mostaganem: La journée nationale du chahid célébrée dans le recueillement

Ce 17 février 2022 a été marqué par une symbolique assez expressive que celle de revenir sur Tigditt, la vieille ville dont le passé glorieux n’a pas encore livré tous ses secrets, pour célébrer la journée nationale du chahid.

Par Lotfi Abdelmadjid

Aissa Boulahya, wali de Mostaganem, accompagné d’une forte délégation, a célébré l’évènement d’une manière assez prégnante. C’est aussi du lycée de R’mila, à Tigditt, que cette belle page de l’histoire s’est rouverte. Une belle page de l’histoire que le wali a souhaité faire redécouvrir aux jeunes élèves, à tous ces adolescents venus en masse pour accueillir ce glorieux épisode du soulèvement du peuple pour sa liberté. C’est dans ce faubourg que des jeunes avides de liberté se sont révoltés contre le colonialisme et ont donné leur âme à l’Algérie. Ce sont ces jeunes militants de Tigditt qui se sont sacrifiés pour une nation autonome et un peuple libre. Ces martyrs du nationalisme, qui ont payé un lourd tribut, sont aujourd’hui la fierté d’un peuple libre. A son arrivée à l’établissement, Aissa Boulahya a passé en revue une exposition organisée par les jeunes élèves, retraçant fidèlement les sacrifices de leurs aînés durant la guerre de Libération. C’est dans cet esprit de marquer cette page d’histoire que la cérémonie de commémoration a eu lieu à Tigditt. Après une panel d’activités culturelles dont la thématique ne s’est guère éloignée du sens du sacrifice, le wali a procédé à la baptisatoin de l’établissement au nom d’un ancien moudjahid, Bekhlouf Mohamed Hamida. Suite à cela, la famille de celui qui portera désormais le nom du lycée a été honorée par le chef de l’exécutif. Il faut souligner, par ailleurs, que cet acte mémoriel célébré à Tigditt peut être considéré comme un acte de valorisation du faubourg, mettant en exergue les sacrifices ô combien lourds de ses enfants. Une cérémonie à travers laquelle furent récompensés les meilleurs prix de l’exposition sur la thématique du chahid. Toute une leçon d’histoire que l’organisation a voulu dispenser aux jeunes générations, lesquelles ont sûrement adhéré par leur présence en nombre. La journée du 18 février 2022 a également été marquée par la cérémonie de levée des couleurs à «Sahate El Mouqawama», où un nombre important de responsables et de représentants de la société civile ont salué la mémoire des chouhada de l’Algérie libre.
L. A.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img