11.9 C
Alger
vendredi 2 décembre 2022

15 décès et 286 blessés en 48 heures: Nouveau bilan macabre des accidents de la circulation

Les dernières quarante-huit heures ont connu de nombreux drames sur les routes. Au moins 15 personnes ont trouvé la mort et 286 autres ont été blessées dans des accidents de la route, survenus à travers le territoire national. Les accidents de la circulation font désormais partie du quotidien des Algériens. Depuis le début de l’année, les différents services de sécurité enregistrent des bilans alarmants de la situation sur les routes, devenues des tombeaux à ciel ouvert. Les voitures, les camions, les bus, les motos… tous ces engins sans exception fauchent chaque jour des vies humaines. Les services de sécurité sont unanimes dans la désignation des causes ayant provoqué ces accidents meurtriers. Elles sont certes multiples, mais le facteur humain en est le premier responsable. Ce terrorisme routier est dû principalement aux comportements irresponsables et irrespectueux des conducteurs. Ainsi, l’excès de vitesse est le premier facteur incriminé dans cette tragédie. La perte de contrôle du véhicule, le dépassement dangereux, l’insouciance des piétons et le non-respect de la distance de sécurité, sont également cités parmi les principales causes d’accidents de la route. Il faut dire aussi que l’état déplorable de nos routes demeure un vecteur potentiel des accidents de la circulation dans notre pays.
Le renforcement de la sécurité et de la prévention routières par la sensibilisation au respect du code de la route n’auront pas suffi pour arrêter l’hécatombe. Face à cette situation, la Protection civile rappelle aux conducteurs et usagers de la route, pour la énième fois, au respect strict du code de la route et avoir le sens de la responsabilité pendant la conduite pour éviter les pertes humaines et matérielles qui surviennent. Le principal défi réside donc dans le changement des mentalités et des comportements.
Les interventions de la Protection civile ne concernent pas uniquement les accidents de la route. Les intempéries aussi enregistrent leur lot de dégâts matériels et humains.
Selon un communiqué de la Protection civile, une personne âgée de 70 ans, emportée par les eaux d’un oued dans la wilaya de Saida, a trouvé la mort, suite aux intempéries ayant touché la région durant la même période. Aussi, les équipes de la Protection civile ont effectué, dans le même cadre, plusieurs opérations de sauvetage et de pompage des eaux pluviales à travers les wilayas touchées par ces intempéries, à savoir El-Baydah, Guelma, Constantine, Oum El-Bouaghi, Tébessa, Skikda et Khenchela.
En sus des intempéries, les éléments de la Protection civile sont intervenus pour l’extinction d’incendies. Ces derniers se sont déclarés lors de la célébration de la fête du Mawlid Ennabawi Echarif, notamment dans la wilaya d’Alger où 9 incendies ont été enregistrés, causant des blessures à une femme, et dans la wilaya de Annaba où un enfant a été blessé au niveau de l’œil, ajoute la même source.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img