16.9 C
Alger
mercredi 22 mai 2024

116 morts durant les 15 premiers jours du ramadhan: Bus et transports de marchandises à l’origine de la plupart des accidents

«116 morts et 411 blessés dans 278 accidents de la route ont été recensés durant la première moitié du mois de ramadhan», a indiqué le responsable de la communication au Centre d’information et de coordination routière de la Gendarmerie nationale, précisant que «les bus de transport de voyageurs et les véhicules de transport de marchandises sont à l’origine de la plupart de ces accidents».

Par Thinhinane Khouchi

Les accidents de la route sont toujours aussi sanglants et c’est juste avant la rupture du jeûne qu’ils se produisent. Cette année encore, le bilan annoncé par les services de la Gendarmerie nationale donne froid dans le dos et pour cause, «durant la première moitié du mois de ramadhan, la Gendarmerie nationale a recensé au niveau de son territoire de compétence 116 morts et 411 blessés dans 278 accidents de la route». Le commandant Samir Bouchehit a indiqué hier que «l’excès de vitesse est la principale cause de ces accidents, notamment quelques minutes avant la rupture du jeûne», citant également comme autres causes les manœuvres dangereuses, l’imprudence de certains conducteurs et le manque de concentration au volant. Selon le même responsable, les bus de transport de voyageurs et les véhicules de transport de marchandises sont à l’origine de la plupart de ces accidents, avant les véhicules de transport en commun. Il est à noter que le nombre d’accidents de la route à connu une augmentation durant ce mois sacré. Selon deux communiqués de la Protection civile, «74 morts et 246 blessés ont été recensés dans 176 accidents de la route survenus les 10 premiers jours du mois de ramadhan 2024, contre 29 morts et 1 478 autres blessés durant les neuf premiers jours du ramadhan 2023». Pour les services de la Protection civile et ceux de la Gendarmerie nationale, il n’y a aucun doute «le facteur humain demeure la principale cause de ces accidents, en raison du non-respect du code de la route». Selon Ahmed Nait El Hocine, directeur du Centre national de prévention et de sécurité routière, «le nombre de morts sur les routes pendant le mois de ramadhan est estimé à sept personnes par jour. Cela est dû à de multiples facteurs, notamment la fatigue, l’imprudence et la vitesse excessive au volant». En effet, les Algériens dorment peu durant le mois sacré et leur conduite s’en ressent. Les accidents de la circulation connaissent un pic durant cette période. L’une des raisons de cette augmentation qui donne froid dans le dos est le manque de sommeil. De nombreux usagers de la route sous-estiment les risques de la fatigue et de somnolence au volant. Pourtant, les dangers sont bien réels. Afin d’éviter les bilans sanglants durant le mois de ramadhan en cours, le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire avait appelé les usagers de la route qui veillent tard durant le ramadhan à plus de vigilance, expliquant qu’«à cause du manque de sommeil, les conducteurs trouvent des difficultés à rester concentrés derrière leur volant, ce qui augmente le risque d’accidents de la route». Il est donc préférable, affirmait le département de M. Merad, d’«éviter de veiller tard et de maintenir suffisamment d’heures de sommeil pour assurer votre sécurité et celle des autres». Par ailleurs, il est à rappeler que la Direction générale de la Sûreté nationale à lancé, en coordination avec le Commandement de la Gendarmerie nationale, une campagne nationale de sensibilisation visant à conscientiser les usagers de la route quant à l’impératif de faire preuve de prudence et de vigilance en conduisant, notamment durant le mois de ramadhan. Cette campagne a pour but d’organiser la circulation routière, d’assurer la sécurité des citoyens et de veiller à leur confort. «Les conducteurs de véhicules de longue distance sont appelés à éviter la conduite en état de fatigue et de somnolence, tout en restant vigilants pour éviter les accidents», insiste la Gendarmerie nationale, appelant les citoyens à l’impératif de respecter le code de la route et d’éviter les manœuvres et l’excès de vitesse, notamment avant et après le repas d’el iftar.
T. K.

Article récent

le jour

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img