Retour a la page d'accueil

   

POINT chauds Par Fouzia Mahmoudi 23/09/2018

Quartet

 Le temps où les Palestiniens pouvaient s’en remettre prudemment aux Américains pour régler leurs conflits avec l’État israélien est bel et bien terminé. Bien au contraire aujourd’hui Washington s’est transformé en une entité ennemie du peuple palestinien, décidée depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche à anéantir toute once d’espoir de voir leur situation s’améliorer. D’ailleurs, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a appelé dès maintenant le Quartet diplomatique à jouer pleinement son rôle de médiateur entre Israéliens et Palestiniens et à ne pas laisser cette fonction aux seuls États-Unis. «Le médiateur doit être le Quartet, avec d’autres pays (...), peut-être des pays arabes, mais pas les États-Unis comme seul médiateur», a-t-il déclaré à la presse à l’issue d’une rencontre avec le président français Emmanuel Macron au Palais de l’Élysée. Le Quartet diplomatique pour le Moyen-Orient a pour objet de faire le médiateur dans le conflit israélo-palestinien. Il est composé des États-Unis, de la Russie, de l’Union européenne et des Nations unies. Abbas a fait ces commentaires à Paris à quelques jours de la tenue de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, et alors que les États-Unis, sous l’impulsion de l’administration de Donald Trump, ont très nettement durci leurs positions vis-à-vis des Palestiniens (et n’ont toujours pas dévoilé un mystérieux plan de paix pour la région, dont la présentation est reportée depuis des mois). Mahmoud Abbas a gelé toutes les relations avec l’administration Trump depuis la reconnaissance, en décembre 2017, de Jérusalem comme capitale d’Israël par Washington. Les États-Unis ont, de leur côté, adopté plusieurs mesures restrictives brutales : fermeture de la représentation palestinienne à Washington, annulation de plus de 200 millions de dollars d’aide bilatérale, arrêt du financement de l’Agence onusienne prodiguant ses services à des millions de réfugiés palestiniens (Unrwa), suppression de 25 millions de dollars d’aide aux hôpitaux palestiniens de Jérusalem-Est. Abbas a déclaré qu’il «est clair qu’il est très important de soutenir l’Unrwa et compenser l’absence de financements américains», estimant que l’«Europe travaille de manière extrêmement sérieuse» sur ce point. Reste à voir si le Quartet se montrera à la hauteur du défi qui l’attend et saura endosser le rôle de médiateur et de soutien pour le peuple palestinien qui a plus que jamais besoin de protection contre non seulement l’État israélien mais également contre la première puissance mondiale, les États-Unis, qui est devenu désormais une véritable menace pour leur survie.
 

 

 

Partagez sur Facebook Twitter Google

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                              © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                   Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png