Accueil 

01/06/2020
 
 


Caricature


Archives


Contact

LE JOUR D'ALGERIE
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V   Alger-Centre
Tél. standard : 021.78.14.16  Fax : 021.78.14.15
e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 

USM Bel-Abbès
Yaïche refuse un arrangement à l'amiable



La direction de l’USM Bel Abbès n’a toujours pas trouvé un accord avec son entraîneur Abdelakder Yaïche pour la résiliation de son contrat, ce qui l’empêche d’engager son remplaçant, a-t-on appris samedi de ce club de Ligue 1 de football. L’entraîneur Yaïche a quitté la barre technique de la formation de la «Mekerra» quelques semaines avant le gel du championnat à la mi-mars dernier. Son départ a été motivé par le retard accusé par ses responsables dans le paiement de ses salaires, avait-il justifié. Le départ de Yaïche avait également fait les affaires des dirigeants de l’USMBA dont les rapports avec leur entraîneur commençaient à se détériorer. Mais le technicien algérois a refusé de résilier son contrat avant de percevoir ses arriérés de salaires, rappelle-t-on. La direction de la formation de l’Ouest du pays a tenté de profiter de l’arrêt de la compétition pour contrer la propagation de la pandémie de coronavirus afin de régler ce dossier, surtout qu’elle est dans l’obligation d’engager un nouvel entraîneur. Mais ses pourparlers avec Yaïche sont dans l’impasse, regrette-t-on de même source. Le coach avait rejoint les Vert et Rouge lors des premières journées du championnat, en remplacement de Younes Ifticène. Il a réussi à provoquer le déclic en terminant la phase aller sur le podium. Mais les interminables problèmes financiers du club ont précipité la chute libre de l’équipe qui occupe, après 22 journées, la 12e place au classement. Face à l’échec des dirigeants de trouver un accord avec leur désormais ex- entraîneur, ce dernier envisage sérieusement de saisir la Chambre nationale de résolution des litiges (CNLR) pour être rétabli dans ses droits, avait prévenu dernièrement l’intéressé dans une déclaration à l’APS, indiquant qu’il ne pouvait plus patienter encore longtemps. Cela se passe au moment aussi où les joueurs, sans salaires depuis six mois, attendent à leur tour la régularisation de leur situation financière, non sans brandir eux aussi la menace de saisir la CNLR pour obtenir leur bon de sortie automatique, selon de récentes déclarations de l’un des cadres de l’équipe, en l’occurrence Fateh Achour. Cette menace, si elle venait à être mise en exécution, exposera l’effectif de l’USMBA à une nouvelle saignée, exactement comme ce fut le cas au cours des précédentes périodes des transferts estivaux, craint-on dans les milieux de cette formation qui est bien partie pour se qualifier aux demi-finales de la Coupe d’Algérie.
 

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>


 

 

 Partagez sur Facebook Twitter Google