Accueil

16/10/2018
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 

Eliminatoires de la CAN 2019/Benin-Algérie cet après-midi à Cotonou
Les Verts pour la confirmation
 


 La sélection nationale tentera de confirmer cet après-midi le résultat de vendredi passé sur ce même adversaire qu'il rencontre aujourd'hui pour le compte de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2019, à savoir le Benin à Cotonou.

Par Mahfoud M.

Les Verts qui l'avaient emporté sur le score de (2/0) au stade Mustapha-Tchaker de Blida tenteront d'ajouter un autre succès lors de cette empoignade même si cela sera difficile, étant donné que l'adversaire fera tout ce qui est en son possible pour l'emporter et se relancer dans la course à la qualification à la phase finale, surtout qu'il ne restera ensuite que deux journées à disputer. Le nouveau coach des Verts, Djamel Belmadi, qui avait remporté son premier match avec la sélection souhaite enchaîner avec un deuxième succès consécutif, même s'il sait que cela ne sera pas une sinécure pour l'équipe et qu'il faudra changer de dispositif tactique. Les «Ecureuils» qui avaient joué la défensive au match aller et procédé par contres au match aller, seront dans l'obligation de revoir cette stratégie et donc de jouer l'offensive pour essayer de disposer de notre EN, et cela amène donc Belmadi à prendre ses dispositions et essayer de renforcer son arrière-garde. Il serait fort possible donc qu'il ait quelques réaménagements dans le onze rentrant même si on dit souvent qu'on ne change pas une équipe qui gagne. Belmadi tente, en tout cas, de cacher ses cartes et avoue qu'il compte surprendre cette équipe béninoise, car il souhaite prendre option pour la qualification à la phase finale dès ce match et ne pas attendre donc les deux dernières rencontres du groupe. Les joueurs, eux, restent confiants, et souhaitent confirmer à Cotonou le résultat enregistré à Blida. «Une victoire à Cotonou nous enverra en CAN, et c'est ce que nous allons donc essayer d'obtenir mardi», a indiqué l'attaquant Yassine Benzia. «On s'attend à ce que la tâche soit difficile», a cependant tenu à avertir le défenseur Mehdi Tahrat, considérant que «les joueurs béninois sont très athlétiques», ce qui devrait donner lieu à «un match avec beaucoup d'engagement physique» et avec une «pression constante sur la défense» algérienne, car les «Ecureuils» «vont sûrement faire le maximum pour gagner», surtout que cette victoire, si elle a lieu, les replacerait aussitôt à la première place, ex aequo avec les Verts.


M. M.
 

Retour a la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Agex de la FAB
L'élection d'un président, une urgence pour la famille de la boxe


  L'Assemblée générale extraordinaire (Agex) demandée par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour l'élection d'un nouveau président de la Fédération algérienne de boxe (FAB) sera organisée «dans les plus brefs délais», a-t-on appris dimanche de l'instance fédérale. «Nous avons reçu une correspondance du ministère de la Jeunesse et des Sports pour l'organisation d'une assemblée extraordinaire dans les plus brefs délais afin d'élire un nouveau président en remplacement d'Abdeslam Draa. Quant à l'ancien président déchu, Abdelmadjid Nehassia, il n'aura pas le droit de se porter candidat. Il en a été interdit par le MJS», a déclaré le porte-parole de la FAB, Lyes Latreche. De son côté, Abdelmadjid Nehassia voit dans cette correspondance du MJS «une défiance au verdict du tribunal algérien de règlement des litiges sportifs (TARLS) qui (l)'a rétabli dans (s)es droits en tant que président légitime de la FAB». «Selon le verdict du TARLS, je dois réintégrer mon poste de président de la FAB sans passer par une AG élective et toutes les décisions prises par l'AG extraordinaire du 15 juillet 2017 doivent être annulées dans le fond et la forme. Je suis victime d'une injustice pure et simple», s'est-il plaint. Conséquence de cette situation, l'Algérie a perdu sa représentation au sein du Comité exécutif de la Fédération internationale de boxe (AIBA) dont les élections auront lieu le mois de novembre prochain. «C'est très grave pour l'Algérie de perdre sa représentativité au sein de la fédération internationale à cause d'une faute administrative de la part de l'actuel président Draa et son secrétaire général qui vient de réintégrer son poste, alors qu'il était suspendu par le MJS pour faux et usage de faux», a dit Nehassia. L'Assemblée générale extraordinaire de la FAB, réunie le 15 juillet 2017 au Centre Ghermoul d'Alger, avait retiré sa confiance au président de l'instance fédérale, Abdelmadjid Nehassia, et une assemblée élective avait été organisée le 1er août. Pour rappel, Nehassia avait été élu le 4 mars 2017 à la tête de la FAB pour le mandat olympique 2017-2020 en remplacement de Nabil Sadi. 


Retour a la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ligue 1
Les entraîneurs locaux reprennent la main
  

 A cinq journées de la fin de la phase aller du championnat de Ligue 1 de football, le nombre des entraîneurs locaux est en hausse avec la présence désormais de 8 techniciens algériens parmi l'élite, alors qu'ils étaient six sur le banc en début de saison. Le dernier entraîneur local en date à être nommé dans ses nouvelles fonctions est Omar Belatoui, qui a succédé samedi au Marocain Badou Zaki à la barre technique du MC Oran. Kheïreddine Madoui, rentré au pays après une courte expérience avec le club égyptien d'Al-Ismaïly, avait remplacé auparavant le Français Alain Michel au MO Béjaïa. Un choix qui s'est avéré judicieux pour la direction des «Crabes» puisque l'équipe a décroché quatre points sur six possibles lors des deux derniers matchs de championnat. Le DRB Tadjenanet a également décidé de recourir à un entraîneur local en confiant la barre technique à Kamel Bouhelal en remplacement du Tunisien Hamadi Edou. Pour l'USM Bel-Abbès, dont le contrat du technicien suisso-tunisien Moez Bouakaz a été résilié à l'amiable, elle est en passe d'engager Si Tahar Chérif El-Ouazzani qui avait conduit la formation de la «Mekerra» à remporter la Coupe d'Algérie 2017-2018. La lanterne rouge, le CR Belouizdad, est coachée par un staff intérimaire dirigé par Lotfi Amrouche après le départ de Chérif El-Ouazzani. En revanche, le MC Alger, dont l'entraîneur français Bernard Casoni a été limogé pour mauvais résultats, devrait jeter son dévolu sur le Français Rolland Courbis. Son arrivée reste imminente. Autour de tout ce mouvement, dix clubs ont opté pour la stabilité en décidant de préserver, pour le moment, leurs staffs techniques respectifs : il s'agit du champion en titre le CS Constantine (Abdelkader Amrani), de la JS Saoura (Nabil Neghiz), du NA Husseïn-Dey (Dziri Billel), de l'USM Alger (Thierry Froger), de l'ES Sétif (Rachid Taoussi), du CABB Arréridj (Josep Maria Noguès), de l'AS Aïn M'lila (Lakhdar Adjali), du Paradou AC (Francisco Alexandre Chalo), de la JS Kabylie (Franck Dumas) et de l'Olympique Médéa (Saïd Hammouche).

Retour a la page d'accueil



Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png