Accueil

23/05/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Région────────●

Tipasa /Avant d'éventuelles décisions de fermeture
Les carrières du mont Chenoua objet d'enquêtes  

  Les autorités de la wilaya de Tipasa ont décidé l'ouverture d'une enquête «approfondie» à propos de l'exploitation «suspecte» depuis une dizaine d'années de trois carrières au niveau du mont Chenoua en dépit de son statut de réserve nationale stipulé par un arrêté de la wilaya en 2017, a déclaré le wali, Mohamed Bouchema.

Par Ali Y.

Dans une déclaration à l'APS relative au mouvement de protestation déclenché par les habitants des cités du Chenoua, M. Bouchema a évoqué l'ouverture d'une enquête en début de semaine sur «l'activité suspecte de trois carrières en exploitation depuis une dizaine d'années».
Une situation préoccupant au plus haut les populations environnantes qui appréhendent notamment des risques environnementaux, à l'origine de doléances exprimées au wali.
En effet, de nombreux mouvements de protestation ont été organisés à ce sujet, par des habitants de la région de Chenoua, notamment Sidi Moussa et Nadhor et leurs comités de quartiers, avec le soutien de l'association de wilaya de protection du consommateur et de l'environnement.
Les protestataires ont procédé, entre autres, à la fermeture de la route menant vers ces trois carrières, tout en revendiquant leur fermeture dans les plus brefs délais, au vue des risques encourus pour leur santé et leur environnement, ont-ils soutenu.
Selon le wali, la décision d'ouverture de cette enquête a été prise lors d'une rencontre qui l'a réunie, samedi, avec les représentants des habitants concernés et le présidant de l'association de wilaya de protection du consommateur et de l'environnement.
L'enquête est destinée à faire le constat de la conformité de l'activité des carrières en cause avec les clauses des cahiers de charges y afférents, notamment au volet environnement et nuisance liée à l'usage des explosifs et de leur impact sur la santé publique et le milieu, avant la prise d'une décision de fermeture définitive, a expliqué M.Bouchama.
«Les premiers échos parvenus à ce sujet, font état, selon le wali, de l'existence d'une seule carrière en conformité avec la loi», selon le wali.
Il s'agit, a-t-il précisé, de la carrière alimentant le projet de la rocade de Cherchell, qui sera fermée dès sa réception au 3e trimestre de l'année en cours, selon les assurances du wali, qui a appelé les citoyens à «s'armer d'un peu de patience».
«Les deux carrières restantes seront fermées dans les trois ou quatre prochains mois»a encore soutenu M. Bouchama, soulignant l'intérêt de l'enquête en cours, visant à «confirmer les suspicions évoquées à propos de leurs activités».
Selon des habitants de la région de Chenoua, «ces deux carrières alimentent des projets en dehors de la wilaya, dont celui de l'autoroute Blida- Médéa, un fait interdit par la loi», est-il signalé.
Durant la rencontre l'ayant réunie avec le wali, le présidant de l'association de wilaya de protection du consommateur et de l'environnement, Hamza Belabbes, qui est depuis deux ans à la tête d'une large campagne visant la fermeture des carrières de Chenoua, a fait un exposé des doléances des citoyens de cette région.
Il a évoqué notamment leur inquiétude et détresse face aux risques écologiques encourus par le mont Chenoua, à cause de l'exploitation effrénée dont il fait l'objet.
L'association a élaboré, à ce sujet, un dossier complet, englobant une plate-forme des revendications des citoyens et des pétitions des populations environnantes, exprimant leur rejet de ces carrières, avec en prime une copie de la décision de la wilaya portant classement du mont Chenoua en tant que réserve nationale.
Le dossier comprend également un disque compact (CD) englobant des vidéos et photos des explosions à son niveau, outre une vidéo faisant la promotion des opportunités offertes par le mont Chenoua.
M. Belabbes, qui a déploré la situation «catastrophique» du mont Chenoua, notamment au volet écologique, a pointé du doigt les «autorités de la wilaya, de l'époque, qui ont accordé des autorisations d'exploitation à ces carrières».
Il a, en outre, signalé une hausse des cas d'allergies dans la région, sans fournir de chiffres exacts.
Avec ses forêts luxuriantes de pin d'Alep, ses vieux villages amazighs, et ses ruines romaines millénaires, le mont Chenoua fait partie des plus belles régions touristiques de Tipasa. Il relève de la chaîne des montagnes de la Dahra parcourant Tipasa à l'Ouest, Cherchell à l'Est et Nadhor au Sud. D'une hauteur de 905 m au dessus du niveau de la mer, le point culminant du mont Chenoua est «Yema Tafoughalt», ou «Afoughal», qui veut dire le point donnant vue sur les plaines. Il est également nommé Adhrar Chenoua, Adhrar Boumaâchouk (mont Boumaâchouk) et Ighil Chenoua (bras de Chenoua).

A. Y./APS .

 

Article suivant-->>


 


 


 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png