Accueil

20/09/2017
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 

Oran/ usines en cours de réalisation de Boutlélis
Priorité à l'amenée de l'énergie électrique

  
  Le wali d'Oran a instruit, lundi, les responsables locaux de Sonelgaz de raccorder, dans les plus brefs délais, la zone d'activité de Boutlélis au réseau d'énergie électrique.

Par Sami Y.

«La priorité sera accordée à l'amenée de l'énergie électrique pour alimenter les usines en cours de réalisation au niveau de la zone d'activité de Boutlélis dont une unité de produits pharmaceutique, une chocolaterie et une unité de margarine», a insisté Mouloud Cherifi lors d'une visite de travail et après étude d'un pré-diagnostic des besoins énergétiques des investisseurs.
Le chef de l'exécutif de la wilaya, qui a suivi un exposé sur les contraintes financières rencontrées pour achever les travaux de viabilité de cette zone d'activité à proximité de la RN 2 reliant Oran-Ain Témouchent, pratiquement à l'arrêt, a sommé le directeur de l'industrie et de l'énergie à trouver, si besoin est, un montage financier avec les investisseurs pour terminer les viabilités.
Le taux d'avancement des travaux de viabilité de cette zone d'activité est de 35 pour cent, a expliqué le directeur de l'industrie et de l'énergie de la wilaya, Abderrahmane Khaldoun, qui a indiqué que 20 hectares de cette zone sont destinés à la centrale électrique alors que 20 autres ne sont pas encore aménagés, faute de crédits de paiement.
Il a ajouté qu'un avenant sans incidence financière pourra être réalisé pour l'alimentation en eau portable et l'assainissement.
Au sujet des porteurs de projets défaillants parmi les investisseurs ayant bénéficié d'assiettes foncières sans pour autant entamer les travaux, le wali a instruit le directeur de l'industrie et de l'énergie a leur adresser une mise en demeure, faute de quoi, ils seront dans l'obligation de restituer les terrains.
Auparavant, M. Cherifi s'est rendu dans la commune de Misserghine où il s'est enquis du projet de réalisation de 193 logements de type promotionnel aidé avec locaux commerciaux, inscrit à l'indicatif de l'agence foncière de la wilaya. Ce projet, dont le taux d'avancement des travaux de concrétisation est de 40 pour cent, sera livré en fin 2018, le directeur d'agence, Mohamed Mebarki.
Le wali a inspecté également le projet de réalisation de 700 logements publics locatifs à haï Rabah, localité secondaire relevant de la commune de Misserghine, qui sera livré en décembre 2018.
Concernant le projet de 350 LPL à l'arrêt à Misserghine, le wali a accordé un délai d'une semaine ou deux pour décider du sort de l'entreprise de réalisation.
A propos de l'habitat rural groupé dont 100 habitations au niveau de la commune d'Aïn El Kerma et 125 unités en éparse, la cheffe de daïra de Boutlélis, Fatima Feraouane a exposé, au wali, les contraintes auxquelles ce projet est confronté, liées pour l'essentiel à l'absence de poches de terrain urbain.
En réponse, le wali a instruit la chef de daïra à dégager des assiettes au niveau de CAP Blanc, une agglomération secondaire relevant de la commune d'Aïn El Kerma.
Dans la localité de Brédéah, il s'est enquis de la situation d'un projet de CEM, qui a connu un gel en raison des problèmes de procédures, comme l'a laissé entendre le directeur des équipements.
Sur place, le wali a tenu à rassurer la population locale de la relance des travaux dans les meilleurs délais possibles, ainsi que la prise en charge du transport des écoliers par un financement du budget de la wilaya.
En outre, M. Chérifi a visité, dans la daïra de Boutélis, deux parcs communaux ceux de Misserghin et d'Aïn El Kerma.

S. Y./APS.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Sétif
La micro-entreprise et l'agriculture, thème de journées d'étude


 Plusieurs commune de la wilaya de Sétif accueillent, à partir de lundi, des journées d'étude autour de la micro -entreprise et les activités à promouvoir nécessairement dans le secteur de l'agriculture.
Dans une déclaration à l'APS, le directeur de l'agence nationale de soutien à l'emploi de jeunes (Ansej) de Sétif, Tarek Belmili, a souligné que ces journées d'études, ayant pour thème «la micro-entreprise et les activités à promouvoir nécessairement dans l'agriculture» et organisées par ce dispositif d'aide, en collaboration avec la chambre d'agriculture, s'inscrivent dans le cadre de la promotion des activités agricoles. Ce même responsable a affirmé que ces journées, ont débuté aujourd'hui (lundi) dans la commune de Hammam Soukhna (sud de Sétif) et se prolongeront dans les communes de Salah bey, Bouandas, Beni Ouartilane et ce, entre le 20 septembre en cours et le 2 octobre prochain.
Cette initiative vise «à promouvoir différentes activités agricoles et susciter de nouvelles idées de projets à valeur ajoutée, qui participeront à diversifier l'activité agricole et accorder une dynamique capable d'encourager les activités de sous-traitance», a indiqué M. Belmili.
Il a également relevé que «ces rencontres constituent une occasion pour échanger les informations sur les possibilités d'investissements sur le plan local, en vue de créer des projets pour chaque région».
Ces journées d'études, qui dureront un jour dans chaque commune, incluent l'organisation de rencontres avec les jeunes désirant investir dans le secteur agricole, les fellahs de la région, ainsi que différents partenaires tels la chambre d'agriculture, la Badr et l'institut de technologie moyen agricole spécialisé de Sétif.
Au programme également de ces journées, des expositions locales portant sur des échantillons de quelques micro entreprises de jeunes dans le domaine agricole, créées dans le cadre de l'Ansej.

Lamine H.   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chantiers de 7 000 logements AADL à Tipasa
Le respect des délais, «un impératif crucial»

 
 Le directeur général de l'Agence nationale du développement et de l'amélioration du logement (AADL), Mohamed Tarek Laribi, a assuré lundi à Tipasa, à la faveur du lancement des chantiers de 7 000 logements AADL-2 (du programme 2013), au niveau de 11 sites de la wilaya, que le respect des délais de réalisation était un "impératif crucial" pour son entreprise. «Ce total de logements, lancés en travaux ce lundi, couvrent à 90 % la demande exprimée sur cette formule à Tipasa», a indiqué à l'APS M. Laribi. Il s'agit, a-t-il détaillé, de 4 000 unités AADL reparties sur 4 sites de la commune de Tipasa, auxquelles s'ajoutent 2 600 autres implantées à Bou Ismail (1 350), Nadhor (350), Merad (200), Hadjout (200), Bourguigua (200) et Ain Taguourait (100). En procédant au lancement de ces chantiers, le DG de l'AADL a tenu à rassurer les souscripteurs de la wilaya de Tipasa au programme AADL quant au respect des délais de réalisation fixés entre 24 et 28 mois, s'engageant personnellement à la levée de toutes les contraintes entravant ce programme, en collaboration avec le wali Moussa Ghelai, dont il a loué les efforts consentis en matière de règlement du problème du foncier notamment. Il a également insisté auprès des entreprises en charge de ce programme sur l'impératif du respect de la qualité de réalisation, avec l'utilisation de matériaux de construction locaux, tout en engageant l'entreprise AADL à leur accompagnement et au règlement de leurs dus dans les délais, a-t-il assuré. Un taux de 76% des chantiers de ce programme, soit 5 600 unités sur un total de 7 000, a été confié à des entreprises algériennes, en application de la loi sur les marchés publics visant l'encouragement des entreprises de réalisation nationales, comme affirmé dernièrement par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, dans une instruction, dont une copie a été adressée à l'AADL, a encore informé M. Laribi.

 Ce dernier a par ailleurs ajouté : «Le manque de liquidités ne se pose pas pour l'AADL». Illustrant la détermination de l'agence au respect des délais à Tipasa, le DG de l'AADL a rappelé la livraison déjà effectuée du projet de 600 logements AADL à Chaibia, qui fut le premier projet du programme 2013 a être réceptionné à l'échelle nationale, tout en permettant le règlement du dossier du programme 2001-2002 (137 souscripteurs), avec la remise des clés de 463 autres unités du programme 2013. Lors d'une rencontre l'ayant réunie avec les représentants des souscripteurs AADL de la wilaya et les responsables locaux de l'agence, M. Laribi s'est engagé à la couverture de toutes les demandes après la fin des travaux de ce programme, fixée à 28 mois au plus tard. Interrogé sur une éventuelle réouverture du site électronique de l'agence afin de permettre aux souscripteurs de choisir les sites d'implantation de leurs logements, le premier responsable de l'AADL a déclaré, à l'APS, que ses services s'attelaient actuellement aux dernières retouches techniques relatives à la réouverture du site en question, dans les plus brefs délais possibles, sans pour autant donner plus amples informations.

Hani Y.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mostaganem
Saisie de 400 fausses coupures de 2 000 DA  


 Les services de la Gendarmerie nationale de Mostaganem ont saisi 400 fausses coupures de 2 000 DA, a-t-on appris, hier à Oran, de ce corps sécuritaire. Agissant sur renseignements, les gendarmes de la brigade d’Oued El-Kheir ont arrêté lundi, lors d’un service de police de route sur la RN 90, reliant Mostaganem à Relizane, deux individus âgés de 47 et 48 ans, se trouvant à bord d’un véhicule. La fouille des deux passagers et du véhicule a permis de découvrir cette importante somme d’argent en fausse monnaie, a-t-on précisé. Une enquête est ouverte pour élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire, a-t-on ajouté. Par ailleurs, lors d’une patrouille sur la RN 23 reliant Mostaganem à Relizane, et précisément dans la circonscription communale de Bouguirat, les gendarmes de l’escadron territorial de sécurité routière de Mostaganem ont interpellé un individu âgé de 43 ans qui transportait, à bord d’un fourgon, quelque 1 500 bouteilles de boissons alcoolisées de différentes marques, destinées à la vente clandestine. Dans une opération similaire, un autre fourgon a été abandonné par son conducteur. La fouille de ce moyen de transport a permis la découverte et la saisie de 2 736 bouteilles de boissons alcoolisées de différentes marques. Avisé, le procureur de la République près de Mostaganem a prescrit l’ouverture d’une enquête et la remise de la marchandise aux services des domaines de la wilaya, a-t-on conclu de même source.

O. B.


 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png