Accueil

21/08/2017
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 

En dépit de la vocation pastorale de la wilaya d'El-Bayadh
Extension remarquable des cultures céréalières
 

  
  Les superficies agricoles réservées à la culture céréalière (blé et orge) dans la wilaya d'El-Bayadh ont connu, ces dernières années, une extension remarquable grâce aux avantages accordés aux agriculteurs et à l'utilisation des nouvelles techniques d'irrigation agricole.

Par Lydia O.

En dépit de la vocation pastorale de la région, l’étendue des cultures céréalières a atteint
3 000 ha cette année contre 800 ha l’an dernier, indique la Direction des services agricoles. La direction des services agricoles de la wilaya tend à accroître les exploitations agricoles en développant notamment la filière des céréales et en offrant des avantages et des facilités aux investisseurs. Une importante superficie a été récemment mise en valeur au niveau de Brizina (plus de 1 500 ha), dont une partie sera destinée à la culture céréalière dans le cadre d’un partenariat algéro-américain. La production durant cette saison agricole devrait s’accroître pour atteindre 45 000 quintaux de ces récoltes contre 20 000 quintaux produites l’année dernière, a précisé le chargé de production à la direction des services agricoles de la wilaya, Mohamed Bilal. Plus de 33 000 quintaux ont été produits et moissonnés sur une superficie dépassant 2 000 ha, ajoute la même source.

Utilisation des techniques modernes dans l’irrigation
La wilaya d’El Bayadh a connu, au cours des deux dernières années, un développement en matière d’exploitation des techniques modernes, d’autant plus que beaucoup d’agriculteurs et d’investisseurs ont recouru à l’exploitation des techniques modernes pour augmenter la production agricole à travers une exploitation optimale des eaux provenant des puits dont le nombre dépasse les
2 000. Les agriculteurs ont recours également à l’irrigation par pivot à partir du barrage de Brezina pour contrer le problème de sécheresse qu’a connu la wilaya lors des dernières années et qui est considéré comme l’un des obstacles qui entravent le développement de l’agriculture dans cette même wilaya, a indiqué le directeur des services agricoles (DSA), Hamoudi Benramdane. Parallèlement au développement de la production céréalière, le même responsable a annoncé la livraison, avant la fin de l’année en cours, du centre de collecte des céréales, le premier du genre dans la wilaya qui «mettra un terme aux déplacements des agriculteurs dans les wilayas voisines pour vendre leur récolte», a précisé M. Benramdane. D’une capacité d’accueil de 100 000 quintaux de céréales, ce centre générera au profit des jeunes de la wilaya, 40 emplois directs et 50 emplois indirects. Le développement que connaît la production des légumes secs s’est accompagné par la réalisation des unités de transformation de ces récoltes agricoles, où la wilaya s’est doté récemment de six moulins pour la production de la farine et du son de blé. Avec une production de 1 273 tonnes de farine et de son de blé par jour, ces moulins permettront de créer environ 300 emplois en faveur des jeunes de la wilaya, a indiqué le directeur de l’industrie et des mines, Mostapha Khachiba, précisant que la réalisation de ces moulins a coûté 2 milliards de dinars. La superficie des terres agricoles exploitées actuellement par la wilaya est de plus de 70 000 ha. Au moins 400 000 ha de terres sont destinés à l’investissement agricole sur une superficie globale de plus de sept millions d’hectares, dont cinq millions sont exploités pour l’activité pastorale, selon le directeur des services agricoles.

L. O./APS.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mila / Périmètre irrigué de Teleghma
Fin septembre prochain, dernier délai de mise en exploitation 


 La réception et la mise en exploitation du périmètre irrigué de Teleghma dans la wilaya de Mila seront effectives «d’ici à la fin de septembre prochain, comme dernier délai», a annoncé le chef de l’exécutif local Ahmed- Zineddine Ahmouda, lors d’une visite consacrée au projet d’aménagement de ce périmètre. Le même responsable, soulignant que le délai avancé «répond au préoccupations des agriculteurs», a indiqué que les efforts doivent d’être consentis par l’ensemble des instances concernées dont l’Office national d’irrigation et de drainage (Onid), l’Agence nationale des barrages et transferts (Anbt) et les services des ressources en eau et agricoles pour l’exploitation de cet important périmètre qui permettra la diversification des productions agricoles, l’augmentation du rendement de la production agricole tout en garantissant la valeur ajoutée. Irrigué depuis les eaux du barrage de Beni Haroun, le périmètre de Teleghma dont les travaux de réalisation ont été lancés en août 2010, permet l’irrigation de 4 447 hectares, répartis entre les communes d’Oued Athmania et Oued Seguin (1 142 ha) et les zones de Teleghma et El Mechira (3 305 ha). La zone de Teleghma se distingue actuellement par la culture de plusieurs produits agricoles dont l’ail, la pomme de terre et les carottes, et ces filières font face au problème de déficit en matière d’eau d’irrigation ce qui contraint les agriculteurs à recourir à une utilisation excessive des eaux souterraines à travers le creusement des puits d’une manière anarchique, selon les services concernés. Le nombre de producteurs agricoles ayant formuler auprès l’Onid des demandes pour bénéficier des eaux du barrage de Beni Haroun, à travers le périmètre irrigué de Teleghma, s’élève à 230 agriculteurs dont 77 dans le lot qui concerne les communes d’Oued Athmania et Oued Seguin et 157 dans le lot couvrant les localités de Teleghma et El Mechira, selon les responsables de l’ONID. L’exploitation du périmètre irrigué de Teleghma est liée à la prochaine exploitation de la station de pompage d’Oued Seguin, un équipement capital dans le système de transfert des eaux depuis le barrage de Beni Haroun vers les wilayas d’Oum El Bouaghi, de Batna et de Khenchela, a-t-on encore détaillé soulignant que ce transfert assure l’approvisionnement en eau potable de plusieurs villes en plus de l’irrigation de 40 000 hectares de terres agricoles.

Hatem D./Agences.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Souk Ahras
«Envol» de l'investissement touristique et des industries agroalimentaires

 
 La réduction du délai d’étude des dossiers des demandes d’investissement dans la wilaya de Souk Ahras et les facilitations accordées dans le domaine ont contribué à «l’envol» de l’investissement touristique et des industries agroalimentaires, a-t-on appris auprès des services de la wilaya. Les mêmes services ont précisé que «l’étude des demandes d’investissement ne dépasse pas les deux semaines», ce qui a encouragé, selon la même source, «l’investissement dans divers secteurs qui devra créer une richesse et des postes d’emploi dans une wilaya agricole et touristique par excellence». Trois zones d’activités totalisant 92 hectares à travers les communes de Sid Fredj, Oued Keberit et Bir Bouhouche ont été créées pour soutenir les efforts visant à promouvoir l’investissement et à garantir un foncier industriel répondant aux exigences des investisseurs a encore ajouté la même source, indiquant que ces zones feront «prochainement» l’objet de travaux de réhabilitation. La validation, en janvier dernier du projet de réalisation, à M’daourouch, d’un parc industriel sur 219 ha par l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (Anirf) a conforté les opportunités d’investissement dans la wilaya de Souk Ahras, a-t-on encore souligné, indiquant que les travaux d’aménagement de ce parc seront lancés «incessamment». Les services de la wilaya ont rappelé que 75 projets d’investissement dans divers secteurs d’activités ont été validés dans la wilaya de Souk-Ahras depuis fin 2016. Il s’agit notamment de dix projets dans le secteur de l’agriculture, de trois projets dans l’agroalimentaire, de six dans les services, de neuf nouveaux investissements dans le commerce et de 25 projets dans le domaine industriel, et de huit projets dans le tourisme devant créer 1 700 postes d’emploi permanents, a-t-on encore rappelé.

R. R. 

 

 

 

 

 

 

 


 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png