Retour a la page d'accueil

   

LA QUESTION DU JOUR Par  Mohamed Habili 26/02/2017


Des négociations pour gagner du temps


 Premières séances de travail, sous forme de réunions séparées, entre l’émissaire onusien pour la Syrie, Staffan Di Mistura, et les deux délégations, l’une représentant Damas et l’autre l’opposition, et comme il fallait s’y attendre, premières difficultés. A ce stade il est vrai, ces dernières sont de pure forme, mais elles n’en ont pas moins leur importance, car de la façon dont elles sont résolues dépend bien des choses pour la suite des pourparlers. Pour autant bien sûr qu’il y ait une suite, ce qui n’est pas encore acquis. Les témoins présents au moment de la sortie des deux délégations de chez Di Mistura ont rapporté que les représentants de l’opposition avaient l’air particulièrement satisfait, à la différence de ceux du gouvernement qui arboraient des mines renfrognées, contrariées. Il n’en fallait pas plus pour que les spéculations s’enclenchent, donnant l’avantage à l’opposition, comme s’il dépendait de l’arbitraire de Di Mistura de désigner le vainqueur d’un conflit aussi compliqué que le conflit syrien, et où du reste la partie prend sur le terrain une tournure favorable aux forces loyalistes et à leurs alliés. Pour que les observateurs en soient réduits à se guider sur les mimiques des membres de la délégation, il faut que ceux-ci se soient montrés peu disposés à révéler la teneur de leurs entretiens respectifs avec Di Mistura.

Cela dit, il n'est pas bien difficile de deviner les raisons de la satisfaction des uns et du mécontentement des autres, à l'issue de ces premiers échanges en quelque sorte en aparté. En fait, il suffisait que Di Mistura se réfère aux rounds précédents du processus de Genève comme base exclusive de celui qui commence pour que les délégués de l'opposition affichent à leur sortie des airs de triomphateurs, et que ceux du régime soient en proie à des sentiments plus sombres. Cela dit, l'émissaire onusien est si peu en position d'accorder l'avantage à un camp plutôt qu'à l'autre qu'il suffirait pour le moment à son bonheur qu'il puisse amener les deux délégations à se trouver dans la même salle et à s'asseoir autour de la même table. La satisfaction des délégués de l'opposition ne vient d'ailleurs pas tant des propos tenus en leur présence par l'émissaire onusien mais que par ce que ceux-ci laissent entrevoir de l'attitude de la nouvelle administration américaine vis-à-vis du conflit. Genève 4 se tient à un moment où tout le monde attend que le nouveau pouvoir à Washington dévoile sa véritable politique syrienne, celle en tout cas qu'il compte mener réellement. Sur ce point Di Mistura n'en sait peut-être pas plus long que les deux camps en présence, mais ceux-ci ont besoin d'en avoir le cœur net, en le rencontrant justement et en lui parlant. C'est là la première raison de leur venue à Genève. Le fait que leur interlocuteur parle d'une chose plutôt que d'une autre, qu'il se réfère aux rounds antérieurs de Genève plutôt qu'à ceux d'Astana, leur livre des indices non pas sur ses intentions mais sur ceux des Américains, dont ils se disent qu'il a pu prendre connaissance par ailleurs. Or il se trouve que Di Mistura a déjà déclaré que personnellement il ne s'attendait pas à une avancée notable au cours ou à l'issue de ce quatrième round. On peut en déduire qu'il ne sait toujours pas quelle est la politique syrienne de la nouvelle administration américaine. Aussi longtemps que cette donnée essentielle lui manque, sa mission consiste à gagner du temps en attendant d'en savoir plus. A moins que le cours des combats, en venant à se préciser, n'enlève du même coup tout intérêt à cette question.


 


Partagez sur Facebook Twitter Google
 

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                               © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                 Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png