Accueil 

15/09/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Actualité────────●

Premier tour de la présidentielle en Tunisie
Une élection sous haute surveillance

  C’est une nouvelle étape de la transition démocratique : sept millions d’électeurs doivent désigner le successeur de Béji Caïd Essebsi, décédé le 25 juillet, à quelques mois du terme de son mandat. Un scrutin au résultat plus qu’incertain. Si quelques figures émergent des 26 candidats retenus par l’ISIE (Instance supérieure indépendante pour les élections) sur la centaine de dossiers déposés, impossible de prédire quels seront les deux adversaires du second tour, dont la date n’est pas encore fixée. La justice a par ailleurs décidé de maintenir l’un des favoris du scrutin en prison, le publicitaire controversé Nabil Karoui, emprisonné pour blanchiment d’argent. La Tunisie tournera donc une nouvelle page de son histoire, avec le deuxième scrutin démocratique du pays après 2014. L’élection se déroulera sous haute surveillance et des observateurs issus des instances nationales, de la société civile et des instances internationales sont attendus à travers tous les bureaux et centres de vote de la République, afin de veiller au bon déroulement du processus électoral. «Quelque 12 000 observateurs sont présents à cet effet», selon une source auprès de l’ISIE, précisant que de nombreuses instances internationales ont délégué des observateurs, à l’instar de la Ligue arabe, l’Union européenne (UE), le centre Carter, l’Institut (EISA). Le plus grand nombre d’observateurs est issu de l’Union générale du travail tunisienne (UGTT), selon l’ISIE. En effet, plus de 4 000 observateurs ont été formés par l’UGTT pour accomplir la mission d’observation le jour du scrutin. L’UGTT est une habituée de l’observation des rendez-vous électoraux en Tunisie. Les organisations de la société civile, à l’image de «Aatid, Mourakiboun, et Ana Yakidh», ont mobilisé aussi un nombre important d’observateurs à ce rendez-vous hautement important. Les observateurs de l’ISIE se sont mis à la tâche d’observation depuis hier, coïncidant avec le jour du silence électoral, et ce, en mettant sous la loupe les candidats et leurs partisans quant à la moindre déclaration médiatique ou activité politique. Le vice-président de l’ISIE, Farouk Bouasker, a indiqué dans une déclaration aux médias que l’ISIE a mis en pace quelques procédures réglementaires interdisant tout dépassement. «Elles consistent en l’interdiction de toute activité de propagande électorale lors des réunions et rassemblements publics dans l’environnement des centres de vote. De ce fait, les programmes électoraux et les portraits des candidats ne doivent pas figurer sur des affiches électorales pour les législatives», a-t-il souligné, faisant observer que les membres de l’ISIE vont travailler en étroite collaboration avec la police judicaire et le ministère public. «La violation du jour du silence électoral pourrait entraîner tout bonnement l’annulation des résultats du scrutin de façon totale et ou partiel des candidats impliqués», a mis en garde auparavant l’ISIE. La journée d’hier a coïncidé avec le début de la campagne électorale pour les législatives prévues le mois d’octobre prochain. En outre, en s’exprimant, vendredi au sujet de la fraude électorale qui pourrait émailler le scrutin présidentiel, le président de l’ISIE, Nabil Baffoun, a affirmé que «la fraude est techniquement impossible de se produire». «La seule forme de la fraude qui pourrait nuire désormais au scrutin présidentiel en Tunisie, sont les médias», a nuancé M. Baffoun. Le scrutin présidentiel sera largement couvert par les médias. «Plus de 1 800 journalistes, entre médias locaux et étrangers, ont sollicités des accréditions pour ce rendez-vous», selon l’ISIE.

Deux candidats annoncent leur désistement
Deux candidats à l’élection présidentielle ont annoncé hier leur désistement en faveur du candidat Abdelkarim Zbidi, un indépendant bénéficiant du soutien du parti au pouvoir, Nidaa Tounes. Il s’agit de l’ancien membre du gouvernement, Mohsen Marzouk et de l’homme d’affaires Slim Riahi qui ont annoncé leur désistement sur leur page Facebook officielle. M. Marzouk a mis en ligne une photo de lui avec M. Zbidi, informant qu’il se désistait en sa faveur, et assuré qu’il avait pris sa décision «pour éviter que le pays ne tombe sous l’autorité des forces extrémistes et populistes». Parmi les poids lourds de la campagne figurent le publicitaire Nabil Karoui qui a fait campagne en distribuant des biens avant d’être incarcéré dans le cadre d’une enquête pour blanchiment d’argent, et le premier candidat du parti d’inspiration Ennahdha, Abdelfattah Mourou. De son côté, Slim Riahi, ancien dirigeant d’un des principaux clubs de foot du pays, a annoncé dans une vidéo sur sa page Facebook officielle qu’il se retirait «par réalisme». «Je remercie tous ceux qui m’ont accordé leur confiance, militants, citoyens et mon parti. Considérant que mes chances ne sont pas suffisantes pour passer au second tour, compte tenu de mon absence, par réalisme et devoir national, j’ai décidé de me retirer de la course en faveur de Abdelkarim Zbidi», a-t-il dit. Il avait créé un parti quelques semaines avant les élections, en apparaissant via un hologramme lors du congrès de lancement. Malgré ces désistements, le nombre de candidats reste à 26. Si les deux hommes ont appelé leurs partisans à voter pour M. Zbidi, leurs noms apparaîtront malgré tout sur les bulletins de vote.

Meriem Benchaouia




 

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>
 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png