Accueil 

23/05/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Actualité────────●

Pêche de thon rouge
Quota de 1 437 tonnes octroyé à l’Algérie pour 2019

 L'Algérie devrait pêcher un quota de 1 437 tonnes de thon rouge au titre de la campagne de pêche pour l'année 2019 qui débutera dimanche prochain, a déclaré, mardi à l'APS, le directeur général de la pêche et de l'aquaculture au ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Taha Hammouche.

Par Dalil Y.

La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA) a accordé à l’Algérie un quota de
1 445 tonnes en 2019, sauf que l’Algérie a pêché un quota de 8 tonnes dans des opérations non ciblées et qui sont vendues sur les marchés par les pêcheurs, a précisé M. Hammouche. La quantité a été réduite pour respecter le système des quotas bien défini par la CICTA, selon M. Hammouche. En devise, la valeur du quota qui sera pêché entre le 26 mai et le 1er juillet s’élèvera à 14 millions d’euros et sera vendu dans le cadre d’une opération purement commerciale prise en charge par les armateurs. Les pays du voisinage, à l’instar de la Tunisie, l’Espagne, la Turquie et Malte sont les principaux clients achetant le thon pêché en Algérie ainsi que d’autres pays possédant des fermes d’engraissement. Le responsable prévoit une augmentation du quota de l’Algérie qui devrait dépasser 2 000 tonnes en 2021 et 2 500 tonnes d’ici à 2025, après une augmentation sensible de la réserve internationale du thon rouge. Dans ce contexte, M. Hammouche a indiqué que le quota de l’Algérie en thon rouge atteindra 1 655 tonnes d’ici à 2020 contre 460 tonnes en 2016. Le quota mondial du thon est fixé après estimation de la réserve disponible en mer par la CICTA qui répartit les parts sur les pays concernés par les campagnes de pêche. Pour M. Hammouche, l’Algérie a le droit de revendiquer l’augmentation de son quota de thon rouge à chaque fois que la réserve internationale augmente et la récupération des quotas perdus par l’Algérie après 2010. 76 millions DA de redevances générées par la pêche au thon rouge versés au Trésor Pour sa part, le directeur du développement de la pêche, Kadour Omar a fait état de 22 thoniers participant à la campagne, qui prendront le large, mercredi (22 mai 2019) à partir des ports d’Annaba et d’Alger en direction de la zone internationale de la pêche au thon rouge, comprise entre la Tunisie, les îles de Malte et la Sicile, en vue de se positionner sur les sites de pêche, avant le coup d’envoi de la campagne, qui sera lancée, dimanche prochain (le 26 mai). Le nombre des thoniers participant à la campagne est passé de 14 navires à 22 en 2019. Le montant des redevances ( taxes émises à l’établissement des licences de pêche) ayant été payé par les équipementiers de ces navires, au profit du Trésor public, au titre de la saison de pêche de cette année, s’élève à 76 millions de DA. Selon le même responsable, les quotes-parts ont été réparties de façon «équitable» et «transparente», entre les navires algériens, tout en prenant compte le tonnage de chaque navire et le niveau de son équipement. Les navires ont été soumis à la réhabilitation en vue d’accéder à la zone de pêche au thon rouge, renforçant ainsi les capacités de la flotte algérienne pour pêcher chaque quote-part fixée par la CICTA, outre la formation d’un important nombre d’inspecteurs en matière de lecture des informations et visionnage des vidéos enregistrées lors des opérations de transfert de thon rouge à des fins de mise en cages. Le même responsable a précisé que la Direction a obligé les équipementiers des navires à embarquer un stagiaire à bord de chaque navire (22 stagiaires), en vue de transférer l’expertise sur le terrain, au profit des jeunes formateurs dans les différentes écoles spécialisées en pêche et les instituts au niveau national. Dans le but de fournir les informations au profit des opérateurs intéressés par l’achat de thon auprès des armateurs algériens, une liste comportant les noms des propriétaires, des navires, des spécifications et des quotes-parts, a été publiée sur le site web de la Direction générale, madrp.gov.dz. Des fermes d’engraissement de thon rouge en Algérie dès 2020 L’Algérie se lancera dans l’activité d’engraissement de thon rouge à partir de 2020 après avoir obtenu en novembre 2018 l’accord de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA), a déclaré mardi à l’APS, le Directeur général de la pêche et de l’aquaculture au ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Taha Hammouche. M. Hamouche a expliqué dans ce cadre que l’Algérie avait déposé en 2017 un dossier auprès de la CICTA pour l’obtention d’une autorisation d’engraissement du thon, relevant que cette instance avait octroyé à l’Algérie une licence pour la création de fermes pilotes d`engraissement de thon rouge d’une capacité de 1 800 tonnes/an, des fermes, a-t-il dit, qui permettront d’augmenter la valeur ajoutée en devise de ce produit jusqu’à 50 millions d’euros. La direction générale de la pêche a reçu 10 demandes de la part d’investisseurs privés désirant obtenir des contrats de concession pour exercer cette activité, a indiqué M. Hammouche. Des contrats de concession ont été octroyés à quatre investisseurs pour créer des fermes d’engraissement de thon rouge, et un délai leur a été accordé pour réaliser leurs projets et lancer la production en 2020. Dans le cas où les bénéficiaires des contrats de concession tardent dans la concrétisation de leur projet sur le terrain, la direction procèdera à l’envoi de mises en demeure aux retardataires, et au retrait de leurs contrats de concession pour les donner à d’autres investisseurs parmi les 10 ayant déposé leurs demandes. Ces investissements devront être implantés, en premier lieu, à El-Tarf (1 ferme aquacole), Chlef (une 1 ferme aquacole) et Ain Témouchent (2 fermes aquacoles). Pour ce qui est de la commercialisation des produits de ces fermes, M. Hamouche a fait savoir que ces produits seront soumis à la règle offre/demande, soulignant que le marché international était libre et basé particulièrement en Asie. En Méditerranée, il existe douze fermes d’engraissement de thon rouge qui produisent 11 000 tonnes de poissons. La plupart de ces fermes se trouvent en Espagne, Italie, Malte, Croatie et Turquie ainsi qu’en Tunisie qui dispose de deux fermes. La CICTA a délivré, récemment, une licence à l’Egypte et à la Libye pour se lancer dans l’activité d’engraissement.

D. Y./APS.

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>
 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png