Accueil 

23/05/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Actualité────────●

Taleb Ibrahimi, dans un appel à la jeunesse du hirak
Primauté de «la légitimité objective sur la légitimité formelle» 

  «En dépit de tous les craintes et dangers dont malheureusement ‘’la diabolisation’’ de certains dirigeants politiques, ou des régions du pays, ou l’atteinte au commandement de l’armée, nous devons tous sauvegarder cet acquis civilisationnel et concilier toutes les parties autant que possible, et de tirer du hirak les slogans qui rassemblent comme ‘’Armée peuple khawa khawa’’», a plaidé hier Ahmed Taleb Ibrahimi. Il indique notamment dans son message : «La sagesse exige de donner la priorité à la légitimité objective sur la légitimité formelle». Dans une lettre intitulée  «A la jeunesse du hirak, préserver la dynamique du changement», l’ancien ministre des Affaires étrangères, Ahmed Taleb Ibrahimi, a appelé les jeunes du hirak qui «ont repris l’initiative» pour construire leur avenir et qui lèvent aujourd’hui «l’étendard du changement et du renouveau» à maintenir «la dynamique» du changement. Dans sa lettre, il expliquera : «Mon âge avancé annule toute ambition en moi, mais cela ne m’empêche pas de réagir avec ce qui se passe dans mon pays. Je n’ai plus cette force me permettant d’être avec vous dans les marches avec qui vous secouez, depuis le 22 février 2019, les piliers du régime corrompu et vous jetez les bases d’un avenir radieux». L’ancien ministre de l’Education, puis des Affaires étrangères a exprimé son admiration pour le hirak. Il écrira en outre : «La sagesse exige de donner la priorité à la légitimité objective sur la légitimité formelle, en se basant sur le droit du peuple à un changement contenu.  La Constitution est l’œuvre des hommes et elle ne doit pas constituer un obstacle au mouvement de l’avenir».
Exprimant son opinion sur l’impasse actuelle, marquée par «l’attachement du hirak populaire à ses revendications», Taleb Ibrahimi a tenu à «rapprocher les points de vues» en disant : «Le hirak a atteint un haut degré de maturité et de conscience politique malgré les divisions nationales. En dépit de tous les craintes et dangers dont malheureusement ‘’la diabolisation’’ de certains dirigeants politiques, ou des régions du pays, ou l’atteinte au commandement de l’armée, nous devons tous sauvegarder cet acquis civilisationnel et concilier toutes les parties autant que possible, et de tirer du hirak les slogans qui rassemblent comme ‘’Les Algériens khawa khawa’’ et «Armée peuple khawa khawa’’», a plaidé l’ancien ministre.

«L’institution militaire doit écouter les propositions des élites et des sages»
Selon lui, l’institution militaire a joué un rôle important dans le maintien du caractère pacifique du hirak en veillant à éviter le recours à la violence.
«Cela a été constaté dans la manière avec laquelle les forces de police et de gendarmerie se comportaient en étant en contact permanent avec les protestataires». «Je vois en cela les graines d’une nouvelle culture sur laquelle serait bâtie la démocratie de demain, je parle de la culture qui interdit l’usage de la violence pour arriver au pouvoir et s’y accrocher», souligne Ahmed Taleb Ibrahimi, ajoutant qu’«il est vrai que l’institution militaire est disciplinée et évite de se mêler directement dans les affaires publiques, mais dans la situation particulière que nous vivons elle doit écouter les propositions des élites et des sages». 
«Mon but n’est pas de m’aligner avec un Algérien contre un autre, ma préoccupation est de contribuer avec les autres fidèles à ce pays à trouver une issue pour sauver mon pays de l’impasse politique à moindre coût, car la poursuite de cette situation sera un saut dans l’inconnu, en plus du fait qu’elle fragilise notre économie et menace la stabilité qui est incontournable pour maintenir le rythme du développement», conclut la lettre.

Thinhinene Khouchi

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>
 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png