Accueil 

15/10/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Actualité────────●

L'agression de la Turquie se poursuit
Syrie : tractations et massacres de civils∞ 

  Alors que les forces syriennes avancent vers la frontière turque et se positionnent face à l’armée d’Ankara qui a lancé une vaste offensive contre les Kurdes dans le nord de la Syrie mercredi dernier, les Kurdes ont passé un accord avec le pouvoir syrien pour avoir de l’aide. Le président américain, Donald Trump a émis, hier, l’hypothèse que les Kurdes relâchaient volontairement «quelques» prisonniers du groupe terroriste «Etat islamique» pour forcer les Etats-Unis à s’impliquer sur un terrain d’où Washington essaie justement de se retirer.
«Les Kurdes pourraient être en train d’en relâcher quelques-uns pour nous forcer à nous impliquer», a tweeté le président américain. M. Trump a assuré que ces terroristes pouvaient être «facilement recapturés par la Turquie ou les pays européens d’où beaucoup sont originaires». «Mais ils doivent agir vite», a-t-il ajouté. «Nous n’allons pas nous engager dans une autre guerre entre des gens qui se combattent depuis 200 ans», a argué Donald Trump. «Est-ce que les gens pensent vraiment que nous devrions entrer en guerre contre la Turquie qui est membre de l’Otan ? Les guerres sans fin vont s’arrêter !» Les autorités kurdes ont annoncé avant-hier la fuite de près de 800 proches de terroristes étrangers de l’EI d’un camp de déplacés, situé à proximité des combats. L’offensive turque contre une milice kurde dans le nord de la Syrie, survenue après l’annonce du retrait de militaires américains du secteur, a provoqué une vive inquiétude quant à une possible résurgence du groupe terroriste, notamment avec la fuite de membres du groupe EI jusqu’ici faits prisonniers par les Kurdes. Selon Donald Trump, «l’Europe avait l’occasion de récupérer ses prisonniers de l’Etat islamique, mais ne voulait pas (en assumer) le coût. ‘’Laissez les Etats-Unis payer’’, disaient-ils». Le président américain a par ailleurs réitéré ses menaces de sanctions à l’encontre d’Ankara. «De grosses sanctions contre la Turquie arrivent !», a-t-il averti.

L’évolution de la situation en Syrie, objet de discussions entre Moscou et Ryadh
Le président russe Vladimir Poutine est arrivé hier en Arabie saoudite dans le cadre d’une visite qualifiée d’«historique» par les autorités saoudiennes, devant sceller l’entente entre les deux pays sur des questions économiques et internationales. La visite du président russe survient dans le contexte de forte tension dans la région faisant que la situation en Syrie est aussi portée sur l’agenda des discussions de Vladimir Poutine avec les dirigeants saoudiens, a indiqué le conseiller du Kremlin, Iouri Ouchakov. Après l’Arabie saoudite, le président russe se rendra aujourd’hui aux Emirats arabes unis pour s’y entretenir notamment avec le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane.

Accord entre Kurdes et Damas sur le déploiement de l’armée syrienne près de la frontière turque
Les Kurdes de Syrie ont annoncé avant-hier soir avoir conclu un accord avec Damas pour le déploiement de l’armée syrienne près de la frontière turque, au cinquième jour de l’offensive d’Ankara contre les forces kurdes dans le nord-est du pays. «Afin de faire face à l’agression turque et empêcher qu’elle se poursuive, nous sommes parvenus à un accord avec le gouvernement syrien pour que l’armée (de Damas) se déploie le long de la frontière turco-syrienne dans le but de soutenir les Forces démocratiques syriennes (FDS)», a annoncé dans un communiqué l’administration kurde. Outre le soutien au FDS, alliance de combattants kurdes et arabes, il est précisé dans le communiqué que l’armée syrienne est «appelée à libérer toutes les localités occupées par l’armée turque et ses supplétifs syriens» depuis le début de l’offensive.


Lynda Naili/Agences

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>
 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png