Accueil 

15/09/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Actualité────────●

Création de nouvelles zones technologiques
L’Etat place les start-up sur la rampe de lancement

  Afin d'encourager les jeunes porteurs de projets, trois zones technologiques «Zone tech» seront créées au niveau national au profit des start-up ainsi qu'un fonds national d'appui aux initiatives de ces entreprises, mais aussi la mise en place de l'Agence nationale de numérisation avant la fin de l'année en cours.

Par Louiza Ait Ramdane

C’est ce que le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a annoncé hier, à l’ouverture de la Conférence nationale des start-up organisée au Centre national des conférences d’Alger.
L’émergence de ces entreprises start-up et la consécration de la culture entrepreneuriale parmi les jeunes suscitent un intérêt et une priorité dans tous les dossiers que va étudier le gouvernement, notamment en mettant à disposition les conditions nécessaires à la création et à la pérennité des start-up et même au développement ultérieur de leurs activités, a fait savoir le Premier ministre.
Il a, par la même occasion, annoncé la tenue, l’année prochaine en Algérie, de «Smart Africa 2020», un évènement continental dédié aux nouvelles technologies, tout en rassurant que les jeunes entrepreneurs et les jeunes porteurs de projets et d’idées font l’objet d’«un suivi et d’un accompagnement particuliers».
Il a indiqué que l’expérience sur le terrain, mais aussi l’expérience internationale, ont démontré les «limites de la vision unilatérale», qui se borne à proposer, a-t-il dit, des solutions «unilatérales», provenant principalement de l’administration publique.
C’est pour cela que notre démarche vise, a-t-il expliqué, à impliquer et à écouter les jeunes porteurs de projets, à travers, en premier lieu, des mécanismes institutionnels mis en place au niveau des ministères du Commerce, du Travail et de l’Industrie, sous la supervision du Premier ministère, lesquels furent fructueux et ont permis d’orienter notre vision, en tant qu’autorités publiques, vers ce que le jeune entrepreneur attend et espère, pour permettre sa contribution au développement de son pays.
M. Bedoui a fait savoir, à ce propos, que cette expérience «productive» que le gouvernement a adoptée dans tous les dossiers examinés, est convaincue que «l’exclusion ne peut faire aboutir à une juste opinion, mais que celle-ci ne sera atteinte que par la participation et
l’écoute, envers ceux qui ont de meilleures connaissances que nous dans le domaine».
La finalité étant de parvenir à atteindre, a-t-il dit, les objectifs et de concrétiser les espoirs des jeunes, ce dont nous avons beaucoup accompli, et il reste plus à accomplir.

Mise en place de l’Agence de numérisation avant la fin de l’année
Autre nouvelle annoncée par Bedoui est celle de la mise en place de l’Agence nationale de numérisation avant la fin de l’année en cours, laquelle définira les grandes lignes stratégiques pour la promotion de l’utilisation des technologies modernes et l’émergence d’une économie numérique reposant sur les start-up. Bedoui a souligné le rôle important de cette agence dans la promotion, l’utilisation des technologies modernes et
l’émergence d’une économie numérique reposant sur les start-up, et qui en sera l’acteur principal. Cette agence, a-t-il ajouté, est placée parmi les projets et les solutions intelligentes lancés pour l’intensification de l’activité des start-up et leur émergence. Le cadre juridique de cette agence a été élaboré en consultation avec les associations et les start-up.

Exonération des start-up des impôts et taxes
Le Premier ministre a insisté également sur l’encouragement à la création de start-up, à travers leur exonération des impôts et taxes. M. Bedoui a fait état de l’introduction de dispositions dans le projet de loi de finances (PLF 2020) relatives à l’exonération des start-up et des investissements des jeunes porteurs de projets des différents impôts et taxes et la mise en place de mesures incitatives à même de leur faciliter l’accès au foncier aux fins d’extension de leurs projets. Le Premier ministre a également fait part de mesures pour faciliter l’inscription des start-up au registre du commerce, outre leur dispense de disposer d’un local. M. Bedoui a ordonné de charger une commission composée des ministères des Finances, de l’Industrie, de l’Environnement, du Travail, du Commerce et de l’Agriculture, de proposer un série de mesures et de facilitations indispensables, au titre de ce projet de loi, en vue d’amener cette catégorie d’entreprises à concrétiser ses projets. Par ailleurs, M. Bedoui a rappelé la consécration de plus de 8 000 locaux non exploités dans les agglomérations, au niveau national, au profit des jeunes porteurs de projets, rappelant que cette opération avait été lancée en juin dernier.


L. A. R.

 

Article suivant-->>


 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png