Accueil 

15/10/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Actualité────────●

De nombreuses catégories échappent à l'impôt en Algérie
Le taux de recouvrement des impôts ne dépasse pas les 9 % 

  Avec un secteur de l'informel qui constitue 50 % du tissu économique, le taux de recouvrement des impôts ne dépasse guère les 9 %, selon les données de l'Association nationale des conseillers fiscaux algériens.

Par Louiza Ait Ramdane

L’inefficience du système fiscal se pose désormais avec la plus grande acuité. Selon l’association des conseillers fiscaux, «le taux de recouvrement des impôts avancé par les autorités est gonflé». Son président, Boubekeur Sellami, affirme que de nombreuses catégories échappent à l’impôt en Algérie, dont les redevances représentent presque le double du budget de l’Etat. «Nous avons une pression fiscale très importante, mais elle ne touche qu’une partie de la population. Il y a de nombreuses catégories qui échappent à cette fiscalité», a-t-il indiqué sur les ondes de la Radio nationale.
L’informel constitue, selon lui, une échappatoire au payement de celui-ci. L’expert explique que l’informel qui constitue une force, aujourd’hui, résiste à toute démarche d’intégration parce que, souligne-t-il, il est encouragé par l’inégalité fiscale. Pour l’invité de la rédaction de la Chaine 3, «l’inégalité devant l’impôt est la cause essentielle de l’immigration vers l’informel, lequel constitue 50 % du tissu économique». Parmi ces catégories, M. Sellami cite les entreprises dissoutes, les contribuables non localisés, qui représentent un recouvrement avoisinant les «12 000 milliards de dinars, soit presque le double du budget de l’Etat». Pour pallier cette situation, M. Sellami a recommandé un «élargissement» de l’assiette fiscale, ainsi qu’une simplification du système fiscal national pour tenter d’attirer l’informel vers le formel. Pour le président de l’Association nationale des conseillers fiscaux, c’est la crise économique engendrée en 2014 par une chute des prix du pétrole qui a confirmé que le système fiscal économique national demeurait dépendant des hydrocarbures, ce qui constitue, a-t-il dit, «un grand problème».

Il a, dans ce sens, déploré
l’inexistence d’une stratégie fiscale, au titre des différentes lois de finances appliquées depuis 2014. «A compter de 2014, nous n’avons pas vu l’élaboration d’une stratégie fiscale à travers les lois de finances. Il y a eu uniquement une révision des taux d’imposition, mais ça ne répond pas à une crise financière qui a duré plus de cinq ans», a-t-il soutenu. En principe, a-t-il poursuivi, la loi de finances pour l’année 2020 «doit corriger cette ligne, donc pouvoir enfin passer d’une fiscalité basée sur les hydrocarbures à une fiscalité ordinaire».

L’IRG rapporte 25 % de la fiscalité ordinaire
Remarquant un laisser-aller dans le recouvrement de la fiscalité, Boubekeur Sellami observe qu’une «forte pression fiscale» pèse sur le citoyen ordinaire. Ainsi, il dira que l’IRG prélevé sur les bulletins de paie des salariés rapporte 25 % et que la TVA supportée par ces derniers en rapporte 30 %. «C’est une pression terrible sur le citoyen ordinaire», déplore-t-il, précisant qu’une entreprise ne s’acquitte que de 10 à 12 % sur la TAP et l’IBS.
Interpellé au sujet de l’impôt sur la fortune proposé dans le projet de loi de finances 2020, l’expert se dit étonné de voir toute la surenchère faite sur cette disposition, alors qu’un impôt sur la fortune existe déjà dans le code des impôts. Il affirme qu’un ancien impôt progressif est plus juste que celui proposé dans le projet de loi de finances.

 L. A. R.

 

Article suivant-->>


 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png