Accueil

01/04/2020
 
 

Caricature


Archives



 

 
Monde────────●

Sahara occidental
Le Front Polisario interpelle le Groupe Continental sur ses activités illégales


  Le Front Polisario a mis en grade l’entreprise allemande «Continental» contre ses activités illégales au Sahara occidental occupé, soulignant que toute participation à la spoliation de richesses sahraouies engage la responsabilité civile et pénale du Groupe et de ses dirigeants. «Des informations concordantes établissent que votre société entend renouveler un contrat avec le Groupe OCP (Office chérifien des phosphates). Je n’ai, bien entendu, rien à dire pour ce qui concerne vos activités sur le territoire du Maroc, mais il en va différemment lorsqu’il s’agit du territoire du Sahara occidental», a écrit, lundi, le membre de la direction politique du Front Polisario chargé de l’Europe et l’Union européenne, Oubi Bouchraya Bachir, dans une lettre adressée au Groupe Continental. «Votre société, implantée en Europe, est entièrement soumise au droit européen, et si elle le viole, elle se place dans l’illégalité et engage sa responsabilité», a ajouté M. Oubi Bouchraya Bachir. Or, souligne le responsable du Front, «un groupe de votre importance ne peut ignorer que selon les bases les plus établies du droit international, le Sahara occidental ne relève pas de la souveraineté marocaine, le Maroc imposant sa présence par la force militaire depuis 1975. Il y a une frontière entre les deux territoires et vous n’avez aucun droit de la franchir sans notre autorisation». Le diplomate sahraoui a également rappelé au Groupe allemand que «sur le plan opératoire, vous êtes tenus de respecter les principes posés par la Cour de Justice de l’Union européenne dans son arrêt du 21 décembre 2016, à savoir que le Maroc et le Sahara occidental sont deux territoires distincts et séparés, que le Maroc n’y est pas souverain, mais seulement puissance militaire occupante en application de la IV Convention de Genève». Le Front Polisario est votre seul interlocuteur, insiste M. Oubi De ce fait, insiste encore M. Oubi, «il ne peut y avoir d’activité sur le territoire qu’avec le consentement de son seul représentant, le Front Polisario, reconnu par l’ONU». «La prétendue administration marocaine du territoire, avec laquelle vous êtes en contact, n’a aucun droit pour délivrer des autorisations relatives à l’exploitation des phosphates, car la IV Convention de Genève ne permet pas à la puissance militaire occupante d’exploiter les ressources du territoire occupé», a expliqué le responsable sahraoui. «En exerçant vos activités au Sahara occidental, vous intervenez sur un territoire qui est le nôtre, et vous participez à la spoliation de nos richesses, ce qui engage la responsabilité civile et pénale de votre groupe et de ses dirigeants», a-t-il dénoncé. M. Oubi Bouchraya Bachir a également souligné que si le Groupe veut entendre exercer une activité sur le territoire, le Front Polisario est son «seul interlocuteur» car, selon le droit international, «c’est le Polisario qui dispose du mandat de représentation». «Aussi, je vous demande de renoncer à votre projet ou d’entrer en contact pour négocier avec nous, et si vous le souhaitez par l’intermédiaire de nos avocats», a-t-il lancé. «J’attire solennellement votre attention sur le fait que nous mettons tout en œuvre pour faire répondre au mandat donné par notre peuple, à savoir faire rendre des comptes à ceux qui volent ses richesses et entretiennent une économie de la colonisation qui ruine ses droits fondamentaux et brise la vie des familles», a conclu le diplomate sahraoui. Récemment, c’est l’Observatoire Western Sahara ressource Watch (WSRW) qui a demandé à Continental de clarifier la portée de ces négociations et si le nouveau contrat avec l’OPC allait limiter son engagement au Maroc proprement dit ou sera-t-il étendu de manière extraterritoriale au territoire non autonome du Sahara occidental. Chaque année, le Maroc exporte entre 1 et 2 millions de tonnes de ce minerai, en violation du droit international en l’utilisant aussi dans son lobbying politique afin de gagner le soutien d’autres pays à son occupation illégale.
Le Front Polisario, seul représentant légitime du peuple sahraoui, s'est toujours ouvertement opposé à ce pillage et l'a exprimé devant l'ONU à toute occasion, et aux entreprises concernées.


R. M.   

 

<<--Article précédent         
 



 

 


Partagez sur Facebook Twitter Google


DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png