Accueil

16/10/2018
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 


Festival international du théâtre de Béjaïa
«H'zam el ghoula» présentée en ouverture


  Le sujet de la femme est au centre de la neuvième édition du Festival international du théâtre de Béjaïa dont l'ouverture a eu lieu dimanche soir devant un public nombreux. Cet évènement tant attendu par les passionnés du théâtre verra la présentation de huit spectacles autour du thème «Propos de femmes». La pièce théâtrale «H'zam el ghoula» était revisitée lors de cette soirée inaugurale.

Par Abla Selles

La neuvième édition du Festival international du théâtre de Béjaïa s'est ouverte dimanche soir par un spectacle de musique et danse folklorique animé par une troupe féminine. Cette édition organisée sous le thème «Propos de femmes», verra la participation de troupes algériennes et autres venues de la Suisse, d'Italie, de France, d'Irlande, de Tunisie et d'Egypte. Cette édition dédiée à l'artiste défunt Djamel Allam, récemment disparu, était une occasion pour revenir sur le parcours et le répertoire de l'artiste qui a laissé son emprunte dans la culture algérienne.
La soirée inaugurale était marqués aussi par la présentation de la pièce théâtrale du théâtre régional de Béjaïa intitulée «H'zam el ghoula». Cette dernière est une œuvre adaptée de l'œuvre de Valentine Pétrtvich Kataev «La Quadrature du cercle» qui remonte à l'année 1926. Malek Bouguermouh l'aurait élu pour faire office de sa thèse de fin d'études. Adaptée à l'époque par Omar Fetmouche, la pièce a été interprétée par Latrech Rihana et Azazni Bahia ainsi que les défunts Mohamed Fettis et Zahir Derouiche. Il s'agit donc de revisiter une œuvre ancienne de plus de 30 ans qui faisait à l'époque le succès de Malek Bouguermouh et la réputation du théâtre régional de Béjaïa. «Cette tragi-comédie, serait distinguée comme l'une des cinq meilleures œuvres à l'échelle africaine», annoncent les organisateurs.
Est également programmée la pièce de théâtre «Splendides exilées» de l'écrivain journaliste Arezki Metref, mise en scène par Catherine Belkhodja. La deuxième participation nationale est avec le théâtre de Skikda qui présentera la pièce «Mabkat Hadra» produite et mise en scène par Mohamed Cherchal.
Quant à la participation étrangère, les organisateurs ont choisi une pièce tunisienne intitulée «Les trois veuves», texte d'Ereel Dorfman, mise en scène et adaptation de Wafaa Taboub. La deuxième pièce «Nozha fi ardh al-maaraka» (balade sur le champ de bataille) représente le théâtre égyptien, un texte de Fernando Arrabal, mise en scène d'Ahmed Fouad. Au programme «Le petit boucher», un texte de Stanislas Cotton, mis en scène par Agnès Renaud. Une histoire irlandaise, écrite et interprétée par Kelly Rivière, qui «a eu un succès énorme au festival d'Avignon» sera entre autres présentée lors de cette édition du Festival international du théâtre de Béjaïa.
Des interventions sont aussi au menu des organisateurs en marge du festival. Ces rencontres auront lieu les matinées au théâtre régional de Béjaïa à travers des lectures de pièces par des professeurs du conservatoire royal de Bruxelles, et des interventions de professeurs marocains, italiens et américains à l'université de Béjaïa.
Il est à rappeler que la neuvième édition du Festival international du théâtre de Béjaïa se poursuit jusqu'au 22 octobre courant.


A.S.


Retour a la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Théâtre pour enfants
La première de la pièce «Etimthal El Hazine» présentée mardi prochain


  La pièce théâtrale pour enfants, «Etimthal El Hazine» (la statue triste), du théâtre régional Mahmoud-Triki de Guelma, sera présentée pour la première fois mardi prochain, a annoncé dimanche le directeur du théâtre, Rachid Djerourou.
Le même responsable a déclaré, lors d'une conférence de presse animée avec l'ensemble du personnel et les figurants de cette œuvre artistique, que cette pièce théâtrale, produite en 2018, sera présentée mardi après-midi, soulignant qu'elle est destinée aux enfants âgés entre 8 et 14 ans.
M. Djerourou a indiqué que cette œuvre artistique comporte un message universel appelant à l'amour, à l'humanisme et à vivre ensemble dans la paix, précisant que le texte de la pièce est écrit par l'écrivain Ali Tamert, et réalisée par une équipe technique composée du réalisateur Abbas Mohamed Islam, Mourad Bouchehir pour la scénographie et Ammar Chetioui pour la musique.
De son côté, le réalisateur Abbas Mohamed Islam a révélé qu'il a travaillé avec les 6 acteurs pendant 2 mois pour la réalisation de cette pièce, faisant savoir qu'elle comprend plusieurs animations permettant de bien transmettre le message aux enfants.
Il a ajouté que la musique expressive et l'interprétation magistrale des artistes sur scène transforme la pièce en une œuvre artistique agréable rassemblant le plaisir et la cinétique soutenant que les comédiens devaient pouvoir conjuguer la danse, le chant et l'interprétation.
Des scènes de la pièce ont été dévoilées aux représentants de la presse sur les planches du théâtre régional de Guelma, afin de leur transmettre l'idée générale de cette œuvre et pour présenter les comédiens qui interprètent les différents rôles.
Pendant 50 minutes, la pièce relate l'histoire d'une statue dorée située près d'une ville dont les habitants appellent «la statue heureuse» par rapport à leur roi qui y régnait.
Puis l'histoire met en exergue, par une froide journée hivernale, la tentative d'une pauvre petite fille de vendre des roses dans la rue et qui s'arrête devant cette statue recouverte de neige en se plaignant de son état misérable, avant de s'endormir à cause de la fatigue, mais le roi intervient à temps pour la sauver d'une mort certaine.


L.B.

Retour a la page d'accueil



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Du 18 au 21 octobre courant
Alger Fashion Week s'organise à Alger  

  «Alger Fashion Week» (AFW), évènement dédié à la mode et à la promotion de la haute couture et du prêt à porter algérien et méditerranéen, organise à Alger, sa troisième édition, avec la participation de créateurs, designers et stylistes, d'Algérie et de pays de la Méditerranée dont la Palestine en invité d'honneur, annoncent les organisateurs dans un communiqué.
Prévue du 18 au 21 octobre sous le thème «Zeyn Arabella, le 3e AFW donnera de la visibilité, à des maisons de haute couture, algériennes, maghrébines, européennes et orientales» qui présenteront leurs dernières créations et les futures tendances, indique-t-on.
Un concours pour élire le «jeune espoir de la mode», destiné aux jeunes stylistes, est également au programme de cet évènement, «engagé dans la préservation» de l'artisanat, des métiers d'art et du patrimoine vestimentaire algérien
Se fixant pour objectif, à court, à moyen et à long terme de «faire d'Alger la ‘’capitale de la mode’’, algérienne, maghrébine, puis méditerranéenne», Alger Fashion Week est organisé par l'agence l'Anm «ambassadrice Nouvelle Méditerranée".


R. C.

Retour a la page d'accueil


Partagez sur Facebook Twitter Google


DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png