Accueil

19/07/2018
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 


Festival du théâtre amateur de Mostaganem
La coopérative «Atlis» décroche le grand prix 


  La troupe de la coopérative culturelle «Atlis» de Sidi Bel-Abbès a brillé lors de la 51e édition du Festival national du théâtre amateur de Mostaganem. C'est pour la belle prestation présentée et le choix du sujet que cette troupe a réussi à décrocher le premier prix.

Par Abla Selles

La troupe de la «Coopérative culturelle Atlis» de Sidi Bel-Abbès a décroché le grand prix «Si Djilali Benabdelhalim» de la 51e édition du Festival national du théâtre amateur (FNTA), qui a pris fin, dans la nuit de mardi à mercredi, à Mostaganem.
La troupe représentant la capitale de la Meqqara avait participé à ce festival avec la pièce «Elâab» (Joue).
Le prix de la meilleure mise en scène a été attribué à la coopérative «Théâtre Bidoun houdoud» de Boumerdès pour sa pièce «Caporal», alors que le prix du meilleur texte a été attribué à l'association «Derb El Assil» de Laghouat pour sa pièce «Aswat El Hamiche wel kanadile».
Le jury a également décerné le prix de la meilleure scénographie à la pièce «Andi Rissala» de la troupe «Moultaka El Founoune» de Boumerdès. Les prix des meilleures interprétations féminines et masculines sont revenus respectivement à Taleb Warda (Béjaïa) et à Aïssa Fartassa et Fares Abderrahmane (Bordj Bou-Arréridj).
Enfin, le prix spécial du jury a été remis à la troupe «Numidia» de Bordj Bou-Arréridj pour sa pièce «Nestenaw Fel Heit».
Cette 51e édition du FNTA a vu la participation de 12 troupes venues de différentes régions du pays, rappelle-t-on.
Parallèlement au volet compétition, un séminaire sur le mouvement du théâtre amateur et une journée de solidarité avec le peuple palestinien, sous le slogan «La place du chahid dans le théâtre», ont été organisés au profit des festivaliers.
Les participants ont bénéficié de deux ateliers de formation, l'un dédié à l'éclairage et un autre sur la communication culturelle et la commercialisation des représentations théâtrales.


A. S.


Retour a la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


«Ciné-plage» à Chlef
Une nouvelle prestation estivale à partir de la mi-août


  Le public de Chlef et autres estivants ayant opté pour la plage «Marina» de Ténés (Chlef) pour leurs vacances, seront à partir de la deuxième quinzaine du mois d'août prochain en rendez-vous avec des projections cinématographiques programmées sur site, a-t-on appris, mardi, auprès de la directrice de la culture de la wilaya.
Cette activité est inscrite au titre du programme d'animation de la saison estivale mis au point par la direction de la culture, parallèlement à la promotion du 7e art, a indiqué à l'APS Fatima Bekara, signalant l'organisation de cette opération «Ciné-plage» en collaboration avec l'établissement de rayonnement culturel. «Ciné-plage» prévoit des projections de films algériens sur la plage «Marina» de Ténés, du 14 au 17 août prochain. Selon la responsable, l'initiative vise à inciter le large public à s'intéresser à la production cinématographique algérienne, tout en répondant à une certaine demande en la matière.
Une équipe technique a effectué, mardi, une visite sur site (plage Marina) en vue du repérage des lieux de projection de ces films algériens, programmés en soirée sous le signe «Fêtons algérien», a-t-elle, par ailleurs, ajouté, sachant qu'un bus mobile a été équipé spécialement pour ce faire.
La projection de ces films sera gratuite, dans une démarche visant à restituer la place du cinéma chez le public algérien.
Dans un autre sillage, Mme Bekara a fait part de la réception programmée, vers la fin de l'année en cours, du projet de réhabilitation de la salle de cinéma de Ténés, dont il est attendu une contribution notable dans l'animation de la scène culturelle locale, tout en participant à la dynamique enregistrée dans le domaine cinématographique à l'échelle nationale.
Cette salle de cinéma, qui relevait auparavant de la commune, avant le transfert de sa tutelle au profit du secteur de la culture, fait actuellement l'objet d'une action de réhabilitation et d'équipement.
Toujours au titre de l'animation de la saison estivale, des soirées artistiques diverses mêlant l'andalou, le gnaoui , le chaâbi et les chants amazighs, sont quotidiennement programmées au niveau des communes côtières de Chlef, depuis le 12 du mois courant, au moment où une bibliothèque mobile fait actuellement une halte au niveau de la plage «El Guelta», dans l'attente de sillonner 15 plages de la région.

L. B.

Retour a la page d'accueil



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ant-Man et la Guêpe
Ghost, un personnage «complexe et vulnérable»  

 Rencontre avec l'actrice britannique Hannah John-Kamen, qui incarne la méchante Ghost dans le long métrage «Ant-Man et la Guêpe», aujourd'hui en salles en Europe.
Hannah John-Kamen poursuit son impressionnant parcours sur grand écran. Après un petit rôle dans «Star Wars - Le Réveil de la Force» puis des apparitions plus conséquentes dans «Tomb Raider» et «Ready Player One», l'actrice britannique de 28 ans franchit un nouveau cap en incarnant dans «Ant-Man et la Guêpe», aujourd'hui en salles de cinéma en Europe, le personnage de la méchante Ghost.
Pour l'actrice, ce qui est intéressant, c'est de jouer ce type de personnages qui sont les antagonistes d'un film, mais qui croient très fort être les héros et pensent que chaque personne autour d'eux est méchante. Ghost est un personnage génial à jouer, déclare l'artiste, car elle a des objectifs complexes. C'est vraiment un rôle intéressant à jouer, confirme-t-elle.
En ce qui concerne le costume, elle affirme que c'est un costume composé de 45 pièces, «Je me souviens du premier jour où je l'ai essayé, il m'a fallu pas moins de 45 minutes pour l'enfiler puis l'enlever... Mais au final, avec mon équipe, on a réussi à passer sous les 7 minutes ! C'était un costume génial mais qui donnait chaud, très chaud. Parfois, j'avais un petit système qui me faisait passer de l'eau froide autour de la taille, qui refroidissait l'ensemble. Mais sinon, à part ça, c'est un costume que je trouve vraiment beau visuellement».

R. I.

Retour a la page d'accueil


Partagez sur Facebook Twitter Google


DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png