Accueil

17/10/2017
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 


Festival international de musique symphonique
Une soirée européenne pleine de rythmes 


  Un trio tchèque et deux orchestres de chambre, français et italien, ont animé, dimanche soir à Alger, le 9e Festival culturel international de musique symphonique, avec des programmes qui ont mis à l'honneur de grandes œuvres des répertoires de la musique classique universelle et populaire, devant un public nombreux.

Par Abla Selles

Une soirée aux couleurs européennes a marqué le festival, ouvert samedi dernier à l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh, conduite par trois ensembles qui se sont succédé deux heures durant avec, au programme de chacun, des pièces de plusieurs compositeurs célèbres des XVIIe et XVIIIe siècles.
Présent pour la première fois à Alger, le «Trio Barcarolle», représentant la République Tchèque, a rendu un programme mêlant des pièces traditionnelles et de musique classique universelle, interprétées par les voix présentes et étoffées de deux cantatrices, la chanteuse lyrique Sylva Cmugrova et la soprane Eliska Prazakova, accompagnées au piano par Sanislav Gallin.

La prestation du trio, longtemps applaudie par le public, a notamment été marquée par les envolées vocales dotées d'une large tessiture des cantatrices et la grande maîtrise du pianiste qui ont interprété une sélection, rendue en cinq mouvements, des «Duos de Moravie» du célèbre compositeur tchèque Antonin Dvorak et des extraits d'œuvres célèbres des compositeurs Franz Liszt, Jacques Offenbach, Gioacchino Rossini, Georges Bizet et Léo Delibes.
Tirant son nom d'une œuvre de Wolfgang Amadeus Mozart, l'Ensemble français de cordes «Koechel 440», dirigé par François Maugrenier et sa dizaine de musiciens d'une moyenne d'âge de 20 ans, a rendu d'abord, en trois mouvements «Suite Holberg» de Edvard Grieg, puis en cinq mouvements, «Sérénade pour cordes en Mi majeur» d'Antonin Dvorak, préférant ainsi embarquer l'assistance dans la douceur et la légèreté musicale du XVIIIe siècle.
Vêtu d'une chemise ornée de broderies traditionnelles de l'Ouest algérien, François Maugrenier, qui par ailleurs, est directeur de l'Institut français de Tlemcen «depuis dix mois», a déclaré «adorer la musique algérienne» et qu'il avait, à ce titre, «déjà collaboré avec le maestro algérien, Khalil Baba Ahmed», à la tête de l’Ensemble de musique arabo-andalouse de Tlemcen.

L'Italie, invité d'honneur du festival, présente avec «Arco Magico Chamber Orchestra», une formation de cordes d'une vingtaine de musiciens dirigée par Antonio Puccio, a rendu un programme de musique baroque scindé en deux parties.
Accompagnant la mezzo-soprano à la voix puissante et limpide Gaïa Petrone, l'Ensemble italien a opté pour trois œuvres d’Antonio Vivaldi dont «Cessate, omai cessate», une cantate pour contralto et cordes, rendue en quatre mouvements, au grand bonheur du public, rappelé quelques fois à l'ordre par un geste amical du maestro, pour faire cesser des tentatives d'applaudissements inappropriées, car entre les mouvements composant les pièces de musique.
A l'issue de chaque prestation, des trophées honorifiques ont été remis aux trois formations par le commissaire du festival, Abdelkader Bouazzara, ou le directeur de l'Opéra d'Alger, Noueddine Saoudi, accompagnés de représentants diplomatiques des trois pays à l'affiche.

A. S.




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mostaganem, capitale du théâtre 2017
Lancement de la semaine théâtrale de Chlef 


  Le coup d'envoi de la semaine culturelle théâtrale de la wilaya de Chlef a été donné dimanche soir au théâtre régional «Djillali-Benabdelhalim», dans le cadre de la manifestation «Mostaganem, capitale du théâtre 2017».
La cérémonie d'ouverture de cette manifestation culturelle, qui s'étale jusqu'au 18 octobre, a été marquée par la présentation de la pièce «Anissatane» du metteur en scène Hocine Mahmoud Kinani, produite par l'association «Nassamet Fania» de Chlef.
Une autre pièce de cette association intitulée «Un voyage à la recherche du livre», du metteur en scène Madani Mustapha Habib, destinée aux enfants, était programmée hier.

Par ailleurs, l'association des arts et de formation de jeunes de Chlef présentera, cette semaine, deux œuvres «El Aouda Lil Hayat», du réalisateur Saida Rabéa, destinée aux adultes, et la deuxième «Djawharat et koutoub oua bou'souha» du même metteur en scène, destinée aux enfants.
Pour rappel, la manifestation «Mostaganem capitale du théâtre 2017» a été lancée en mars dernier pour une année sous le slogan «Célébrons la ville, célébrons le théâtre».
Des semaines culturelles théâtrales des wilayas de Constantine, Annaba, Batna, Tissemsilt, Mascara, Ain Defla, Souk Ahras, Tizi Ouzou et Tlemcen ont déjà été organisées en attendant d'autres théâtres régionaux et de wilaya.

F. H.

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Festival mondial de lecture à Dubai
L'enfant Mohamed Iliès Lagroum représente l'Algérie  

  L'enfant Mohamed Iliès Lagroum (12 ans) de la ville de Tissemsilt prendra part fin octobre courant au Festival mondial de lecture «Défi», qui sera abrité par Dubai (Emirats arabes unis), a-t-on appris dimanche de la direction de l'éducation.
Elève en 1re année moyenne au CEM «chahid M'hamed- Bougara» au chef-lieu de wilaya, Mohamed a décroché la première place au niveau de la wilaya et la troisième au niveau national du concours «Défi de lecture» initié par le ministère de l'Education nationale, lui permettant de représenter l'Algérie à ce festival mondial.
La direction de l'éducation a indiqué que Mohamed Iliès Lagroum jouit de grandes compétences en matière de lecture de livres.
L'enfant prodige a déclaré à l'APS que le résultat obtenu au concours national «Défi de lecture» en mai dernier est le fruit d'un accompagnement permanent de ses parents et de l'encadrement éducatif du CEM où il suit ses études.
La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, avait honoré Mohamed Iliès Lagroum lors d'une cérémonie organisée au Palais de la culture «Moufdi-Zakaria» d'Alger en l'honneur des lauréats du concours national «Défi de lecture» qualificatif au festival de Dubai.

M. K.

 


Partagez sur Facebook Twitter Google


DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png