Région

Retour

Conférence des responsables du FFS de Béjaïa

«La wilaya est isolée et il lui faut plus d’argent pour décoller»

Laghouat

Opérations de désenclavement des régions rurales à El Baydha

 

 29/08/10

 

Conférence des responsables du FFS de Béjaïa

«La wilaya est isolée et il lui faut plus d’argent pour décoller»

Farid Khalef du FFS et le P/APW de Béjaïa ont animé une conférence-débat avant-hier soir à la maison de la culture Taous-Amrouche de Béjaïa. «La wilaya est isolée et a accusé un grand retard de développement», estime le premier secrétaire fédéral du FFS à Béjaïa, M. Khalef. Ce dernier estime qu’il faut par ailleurs accorder plus d’agent à la wilaya pour espérer rattraper son sous-développement. De l’argent, il y en a apparemment puisque 400 milliards de dinars ont été alloués à la wilaya au titre du plan quinquennal 2010/2014, avons nous appris. Au passage il astigmatisé les autorités et le pouvoir de manière générale, responsables à ses yeux de cette situation peu brillante.   Pour sa part, le P/APW, M. Farhet, qui n’a pas mâché aussi ses mots, a estimé «très insuffisant» le budget de développement consacré à la wilaya vu le retard qu’elle a accusé et les problèmes qui se sont accumulés pendant plusieurs années. Pour revenir au plan quinquennal et les projets proposés par la commission mixte regroupant la  wilaya, l’APW et des associations, selon lui, beaucoup de projets, les plus importants notamment, n’ont pas été inscrits. Il citera les projets relevant du secteur du tourisme, de la DTP comme certaines  routes, ceux proposés dans le secteur du sport, les stations d’épuration, l’extension de l’aéroport et du port. Pour Ferhat Hamid, «la situation n’a pas changé et les projets entamés sont réalisés à moitié, alors que les délais sont dépassés». Il s’en ira relever toutes les carences et les efforts consentis par l’APW, notamment la lettre adressée au ministre de l’Intérieur pour lui demander d’inscrire d’autres projets jugés importants pour le développement de la wilaya et surtout pour sortir les communes de l’isolement. A noter que le RND est sorti de sa torpeur ramadhanesque en réunissant son bureau de wilaya pour discuter du budget alloué à la wilaya de Béjaïa pour les cinq prochaines années (2010 /2014). Le montant de ce budget est faramineux si l’on en croit le RND. Il  s’élève à plus de 400 milliards de dinars. Les responsables du  bureau de wilaya du parti d’Ouyahia ont débattu de cette importante dotation par secteur et des propositions ont été faites et seront transmises à l’exécutif le 31 août lors de la réunion administration/élus.            

Yacine T.    

 

Haut

Laghouat

Opérations de désenclavement des régions rurales à El Baydha

La commune d’El Baydha (Laghouat) a bénéficié d’opérations de désenclavement susceptibles d’améliorer les conditions de vie de la population en milieu rural, selon des responsables de cette collectivité. Inscrites au titre du programme communal de développement (PCD) de cette année pour un montant global de 28 millions DA, ces opérations consistent en l’ouverture de pistes rurales  sur une distance de 27.5 km, a-t-on indiqué.

Il s’agit de trois pistes rurales prévues pour les régions d’El Draouia, Dakhla et Oued EL M’tassaa, qui renforceront les quatre autres pistes en cours de réalisation pour un coût de six millions DA, dont le taux d’avancement des travaux est estimé à 80%.

Les responsables de cette commune font part également de la réalisation de quatre bassins de stockage d’eau potable dans les régions de El Mogra, El Faaya, El Guelta et El R’gouba, dont les travaux ont atteint un taux avoisinant les 90%.

Les opérations inscrites au titre du développement urbain qui seront lancées incessamment concernent le raccordement de la canalisation du nouveau forage de la commune au château d’eau situé au centre de la ville, la réalisation d’un réseau d’AEP pour la cité de l’Indépendance et des réseaux d’assainissement de certains quartiers, a-t-on rajouté.

Il est prévu aussi le lancement prochain du projet de réalisation des avaloirs d’évacuation des eaux de pluies et le parachèvement des travaux de la protection de la ville d’El Baydha contre les inondations, pour un coût de 8 millions DA, en plus des travaux d’aménagement urbain au centre-ville. Une étude technique du projet de réalisation d’un lycée de 800 places et d’un internat au CEM Malek-Benabi sera élaboré, en plus de l’aménagement et de la réhabilitation de l’école primaire El-Bachir-El-Ibrahimi, selon les même responsables.

A vocation agropastorale, la commune d’El Baydha, située à 170 km au nord-est de Laghouat, tend à se transformer en une région pilote en matière d’investissement agricole, notamment dans l’arboriculture fruitière et les maraîchers.

R. L.

Haut

Copyright 2003 Le Jour d'Algérie. Conception  M.Merkouche