Région

Retour

Boumerdès

Les citoyens de Sahel Bouberak et de Corso réclament de l’eau

Constantine

Un dispositif de contrôle routier spécial ramadhan

 

 22/07/10

 

Boumerdès

Les citoyens de Sahel Bouberak et de Corso réclament de l’eau

Les protestataires exigent une meilleure prise en charge en matière de distribution d’eau, produit ô combien précieux, notamment en cette période de grandes chaleurs où le mercure atteint 40°.

En moins de 48 heures, la route nationale 24 a été fermée à la circulation. Les habitants du village agricole de Sahel Bouberak, relevant de la commune de Sidi Daoud,  et ceux des différents quartiers de Corso, Berrahmoune,  sont sortis dans la rue pour manifester leur colère, fermant les principales voies de communication à l’aide de troncs d’arbres, blocs de pierre, pneus brulés et autres objets hétéroclites. Les protestataires exigent une meilleure prise en charge en matière de distribution d’eau,  produit ô combien précieux, notamment en cette période de grandes chaleurs où le mercure atteint 40°. Une pénurie d’eau qui a fait le bonheur de  certains transporteurs qui ont augmenté le prix d’une citerne de 1 000 l à 500,00 DA au lieu de 400,00 DA, comme a tenu à le signaler un citoyen de Sahel Bouberak. Des mouvements de protestation sont généralement engagés après plusieurs démarches et réclamations formulées par les citoyens auprès des APC. Ces démarches restent sans suite, provoquant ainsi la colère des habitants qui n’ont d’autre alternative que de se solidariser et sortir dans la rue, fermant toutes les voies de communication routière pour attirer l’attention des autorités de daïras et de la wilaya. Un protestataire de Berrahmoune a affirmé que les robinets sont à sec depuis plus de 15 jours. «Notre mouvement a porté ses fruits puisque des responsables de la daïra se sont rendus sur le lieu du rassemblement et nous ont promis que le réseau  sera rétabli dans l’immédiat», soulignera-t-il.

Il est à rappeler que de nombreux projets ont été concrétisés dans le cadre du dernier plan quinquennal, le forage de 92 puits, la réalisation de 7 réservoirs d’eau de 18 000 l, 3 stations d’épuration d’eau et le réseau de raccordement des 32 communes de la wilaya à celui du barrage de Taksebt menant vers la capitale. Bien que ces derniers  soient qualifiés de grande envergure, le problème persiste toujours et le citoyen est toujours en quête du produit. Le citoyen peut encore s’interroger : quand les robinets couleront-ils 24/24 ?

Par A.Kichni

 

Haut

Constantine

Un dispositif de contrôle routier spécial ramadhan

Un dispositif de contrôle de la circulation routière renforcé sera déployé à Constantine durant le mois de ramadhan, a-t-on appris mardi auprès de la sûreté de wilaya. Ce dispositif composé de brigades de contrôle de la circulation routière appuyées de brigades de lutte contre la criminalité, opérera notamment pendant la période des grands «chassés-croisés» afin de garantir un ramadhan tranquille à la population, a-t-on expliqué.

La lutte contre les accidents de la circulation constitue un «véritable challenge» pour les agents de police, a souligné le lieutenant Rachid Labili lors d’une conférence de presse tenue en marge des journées portes ouvertes sur les activités de la police, organisées à partir de mardi à Constantine.

Les efforts des brigades compétentes visant à réduire le taux des accidents de la route qui atteint des pics pendant l’été, seront concentrés au niveau des axes routiers réputés pour être de véritable «coupe-gorge», a fait savoir le même officier.

L’entrée Est de la wilaya de Constantine, plus précisément l’axe principal traversant le quartier Bab El Kantra vers B’kira ainsi que la route de la cité El Bir, appelée communément El Menia, figurent parmi les axes routiers les «plus redoutables» où seront concentrées les brigades de contrôle, a précisé M. Labili. Ces deux axes névralgiques traversés quotidiennement par des files interminables de poids lourds, feront l’objet d’une surveillance soutenue des brigades de contrôle routier, en attendant la réception de l’autoroute Est-Ouest qui devra les alléger, a-t-il indiqué. Le contrôle routier envisagé dans la ville de Constantine en période de canicule et du mois sacré de ramadhan, devra cibler également, et entre autres, la cité Boussouf, le quartier Sidi Mabrouk, le carrefour Amirouche et l’avenue du 1er Novembre. Durant cette période de trafic routier intense, la vigilance des agents de l’ordre sera renforcée à travers tous les points noirs permanents ou occasionnels afin d’assurer un été et un ramadhan «sans grandes casses», a souligné M. Labili. Par ailleurs et selon le même officier, l’application des nouvelles dispositions du code de la route a permis à la direction de la sûreté de wilaya de «collecter dans les délais» des indemnités plus ou moins conséquentes résultant des amendes forfaitaires infligées aux conducteurs défaillants.            

R. F.

Haut

Copyright 2003 Le Jour d'Algérie. Conception  M.Merkouche