Région

Retour

Salon des fleurs et des jeunes de Blida

La vedette des floralies ravie par… El Oued

Plages d’Oran

200 personnes sauvées de la noyade en 15 jours

 

 20/06/12

 

Salon des fleurs et des jeunes de Blida

La vedette des floralies ravie par… El Oued

Le visiteur du Salon est de prime abord attiré par une pancarte l’invitant à découvrir «les fleurs de la ville saharienne d’El Oued», au stand où il est happé par la beauté des roses et de fleurs exposées, dont la fraîcheur le fait «douter» du lieu de leur provenance, en l’occurrence la wilaya d’El Oued, sise à 650 km au sud d’Alger.

Le stand de la wilaya d’El Oued a créé lundi l’événement au 1er Salon des fleurs et des jeunes, ouvert dimanche à Blida, en réussissant à susciter l’intérêt et l’admiration d’une foule de visiteurs de cette manifestation. En effet, le visiteur du Salon est de prime abord attiré par une pancarte l’invitant à découvrir «les fleurs de la ville saharienne d’El Oued» , au stand où il est happé par la beauté des roses et de fleurs exposées, dont la fraîcheur le fait «douter» du lieu de leur provenance, en l’occurrence la wilaya d’El Oued, sise à 650 km au sud d’Alger. Des odeurs sucrées de girofles émanent de ce stand aux couleurs chatoyantes et fraîches, faites de roses rouges et jaunes, entre autres, disposées dans un ordre savant reflétant le savoir-faire des jeunes gens chargés de son animation et de l’entretien de ces fleurs. La tâche d’entretien de ces «nouars» (nom des roses chez les gens d’El Oued) est particulièrement dévolue au jeune Dhaoui Seif-Eddine (19 ans), a t-on constaté. «L’amour des fleurs est pour moi un héritage légué de père en fils», a révélé à l’APS ce jeune fleuriste, dont la pépinière familiale, sise à Guemmar, s’étend sur une surface de plus de 13 ha.

Avec un total de près de 3 000 rosiers, elle est considérée comme l’unique pépinière de la wilaya, voire de toutes les régions environnantes. Elle assure, en ce sens, l’approvisionnement en fleurs des wilayas de Biskra et de Ouargla notamment, a indiqué Seif-Eddine. Interrogé sur l’impact des conditions climatiques rudes du Sahara sur la production de ces fleurs de toute beauté, ce jeune pépiniériste a signalé que l’hiver est la «saison aimée de ses roses», contrairement aux régions du nord, où le «printemps est la saison des fleurs». En outre, le jeune Seif-Eddine a exprimé le souhait que cette première participation aux floralies de Blida constitue pour lui «une opportunité pour le lancement d’un partenariat avec des pépiniéristes des différentes wilayas participantes». «Je voudrais surtout lier des contacts et des connaissances avec des gens du métier de Blida, afin de profiter de l’expérience qu’ils ont acquise dans cette wilaya, considérée comme le pourvoyeur principal du pays en fleurs», a indiqué ce jeune homme, qui a ouvert en début d’année son premier magasin de fleurs à El Oued. Plus de 120 jeunes bénévoles activant dans des associations de jeunes et environnementales relevant de 24 wilayas du pays prennent part à ce 1er Salon des fleurs et des jeunes.

Par Ammar Ayad

 

Haut

Plages d’Oran

200 personnes sauvées de la noyade en 15 jours

Au total, 198 personnes ont été sauvées de la noyade dans 246 interventions effectuées depuis le 1er juin courant au niveau des plages d’Oran autorisées à la baignade, a-t-on appris lundi auprès de la Protection civile de la wilaya. En marge d’une caravane de sensibilisation sur les dangers de la noyade, qui a sillonné plusieurs wilayas avant de se rendre cet après-midi au complexe «Les Andalouses» dans la daïra d’Ain Turck (Oran), un responsable de la Protection civile a précisé que 33 personnes ont été secourues sur place, alors que les autres ont été évacuées vers les centres de santé.

Les 33 plages autorisées à la baignade à Oran ont enregistré depuis le 1er juin courant un flux de 423 500 estivants, a-t-il ajouté, appelant les citoyens à respecter les consignes de sécurité. Un appel a été lancé à l’occasion de cette journée d’information et de sensibilisation aux citoyens pour adopter d’autres comportements préventifs afin de réduire les feux de forêt, où parfois des gestes inconscients peuvent occasionner de nombreux sinistres, notamment durant la période estivale, comme l’a souligné un officier de la direction de wilaya de la Protection civile. Il a rappelé, dans ce contexte, que 2,5 hectares de forêts à Madagh, 11 ha de maquis, 8 ha de broussailles ont été la proie des flammes depuis le 1er juin.

Le bilan de la Protection civile fait état également de 45 hectares de récolte, 1 125 bottes de foin et de 273 arbres fruitiers ravagés par le feu, considérant l’année 2012 comme «exceptionnelle» compte tenu du taux élevé d’humidité. Le foyer d’incendie le plus important a été enregistré le 8 juin à Madadh, affectant 2 ha de forêts. Un camion simulateur de séisme, des ambulances et des véhicules de liaison composent cette caravane qui a démarré le 27 mai d’Alger pour sensibiliser le grand public sur les dangers de la mer, les incendies de forêt et le séisme, dans le cadre de la préparation de la saison estivale 2012. Elle devra se rendre mardi à El Mactaa dans la commune de Mers El Hadjadj à l’est d’Oran.

Ghani Y.

Haut

 

Copyright 2003-2011 Le Jour d'Algérie.