Région

Retour

Secteur de la santé à Béjaïa

500 postes de formation paramédicale

 

 16/09/10

 

Secteur de la santé à Béjaïa

500 postes de formation paramédicale

Ces postes font suite à une demande expresse exprimée par la wilaya sur le déficit qui touche ce corps. Ils sont  répartis en 250 postes de diplômés d’Etat et 250 postes d’aide-soignants.

Cinq-cent (500) postes de formation (en paramédical) ont été alloués par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière à la wilaya de Béjaïa. Ces postes font suite à une demande expresse exprimée par la wilaya sur le déficit qui touche ce corps. Ils sont  répartis en 250 postes de diplômés d’Etat et 250 postes d’aide-soignants.

Le ministère de la Santé a débloqué ce  quota exceptionnel pour la wilaya de Béjaïa à condition que celle-ci dégage des structures au niveau des communes pour la formation des effectifs. C’est dans ce cadre que le foyer pour personnes âgées et en difficulté a été récupéré, initialement  école paramédicale.

«Ledit centre d’accueil de la commune a abrité jusqu’alors 21 personnes dont 18 seront transférées au centre d’accueil de la DAS où elles bénéficieront des meilleures conditions de prise en charge et 03 familles seront relogées par la commune de Béjaïa», a précisé un communiqué de la wilaya et ce, après une réaction hostile à cette décision. «Toutes les personnes hébergées auparavant au sein de cette structure seront prises en charge ailleurs». Des élus locaux et de la direction de l’éducation ont mis   des  salles de classes à la disposition du secteur de la santé à Akbou, Sidi Aïch, Tifra, Amizour et Taskriout, outre, évidemment, l’école de formation paramédicale d’Aokas dans la côte-est de Béjaïa. Avec la sortie dans quelques années de ces 500 paramédicaux, ce seront les prestations du secteur de la santé qui vont être améliorées, notamment les soins avec l’ouverture du CHU  et d’autres structures hospitalières.     

Par Tarek B.S.

Haut

Copyright 2003 Le Jour d'Algérie. Conception  M.Merkouche