Sport

Retour

L’EN A’ n’a pas pris une sérieuse option

Saâdane n’a été convaincu par aucun joueur

Coup-franc direct

La régularité en question

 

 15/03/10

 

L’EN A’ n’a pas pris une sérieuse option

Saâdane n’a été convaincu par aucun joueur

L’EN A’, ou celle qu’on appelle communément l’EN des joueurs locaux, puisqu’elle regroupe les joueurs qui évoluent uniquement dans le championnat national s’est imposée par un petit score face à son homologue libyenne, samedi dernier à Koléa, (1/0) et n’a donc pas pris une sérieuse option pour la qualification à la phase finale de la CHAN 2011 qui aura lieu au Soudan.

Le seul but de la rencontre, pour rappel, a été inscrit par l’attaquant du WA Tlemcen, Youcef Ghezali à la 48’, après une très belle passe de l’attaquant du Mouloudia d’Alger, Hadj Bouguèche.

Le rendement de cette sélection a été juste moyen et les éléments sur qui les espoirs reposaient pour donner un plus à l’équipe, notamment, Hadj Aïssa, Messaoud, Meftah et Metref n’ont pas été à la hauteur. Ce dernier (Metref) a été même expulsé par le referee marocain. Seul Abdelkader Laïfaoui, qui fait toujours partie de l’EN A et qui n’a pas été touché par la décision du sélectionneur national, Saâdane, d’écarter certains joueurs locaux. Meftah que certains donnaient comme archi-sûr de retour à la sélection nationale première n’a pas brillé, tout comme Hadj Aïssa qui est loin de son niveau habituel. L’attaquant du WAT et buteur de cette rencontre, Ghezali, est le seul élément qui a su tirer son épingle du jeu, mais il est peu probable que le sélectionneur des Verts lui fasse appel, lui qui répète à chaque fois qu’il n’a pas de problème en attaque et qu’il ne compte pas renforcer ce compartiment.  D’ailleurs, ce dernier, et selon des sources proches de lui, n’a été convaincu par aucun des joueurs lors de cette rencontre, ce qui veut dire qu’il est peu probable qu’il fasse appel à l’un des éléments de l’A’ pour les prochains stages de la sélection nationale. Toutefois, Saâdane devrait donner une seconde chance à ces joueurs pour le prochain match retour qui aura lieu au mois d’avril prochain, puisqu’il avait déclaré qu’il suivra la double confrontation et non seulement le match aller.             

Par Anouar M.

Haut

 

Coup-franc direct

La régularité en question

Nombre de joueurs de l’EN A’ étaient fort attendus par les férus de la balle ronde nationale qui espéraient que ces derniers se réveillent et donnent leur réponse sur le terrain à tous ceux qui croient que les joueurs locaux sont terminés et qu’il ne faut pas leur faire confiance. Les Hadj Aïssa, Messaoud et compagnie n’ont rien démontré face à la Libye, ce qui prouve qu’il y a quelque chose qui cloche. En fait, ces éléments, même si personne ne doute de leur talent inné et leur capacité à démontrer de belles choses, n’ont pas cette régularité des joueurs professionnels qui ont un rendement constant, alors que ces joueurs du cru se laissent aller et ne tiennent pas à la régularité dans le travail. Le sélectionneur des A’, Benchikha, l’a amèrement relevé dans l’une de ses sorties médiatiques, et a déclaré que le joueur local ne se soucie plus du challenge sportif et ne pense qu’à l’argent, sinon comment expliquer qu’un joueur de vingt ans seulement pense à signer un contrat d’une année, pour ramasser un bon pactole et se re-trouver libre la saison d’après. C’est donc toute une mentalité qu’il faudra changer si ces joueurs souhaitent évoluer et faire partie de la sélection nationale A, qui doit renfermer les meilleurs éléments, que ce soit du cru ou des éléments expatriés. Un grand travail les attend s’ils veulent saisir la chance de faire partie de la sélection nationale et surtout pour que le public leur fasse confiance et les suive dans les stades désertés actuellement après que l’EN leur eut volé la vedette.                                   

Par Anouar M.

Haut

 

Copyright 2003 Le Jour d'Algérie. Conception  M.Merkouche