Région

Retour

Œuvres universitaires de Tizi Ouzou

Le conflit perdure

 

 02/03/10

 

Œuvres universitaires de Tizi Ouzou

Le conflit perdure

Cette grève pénalise les étudiants en cette période d’examens, d’où l’appel à la raison adressé aux travailleurs.

Le conflit opposant la direction des œuvres universitaires centre (DOUC) à la Coordination syndicale des 8 résidences de Tizi Ouzou est en phase de perdurer, d’autant plus qu’un mouvement de grève cyclique de quatre jours a été entamé  cette semaine par les travailleurs. A l’origine de ce  débrayage, une plateforme de revendications socioprofessionnelles adressée à l’administration depuis septembre 2009, date à laquelle une réunion s’était tenue entre cette coordination syndicale et le directeur général de l’office des œuvres universitaires. Les revendications portent essentiellement sur la demande d’application du protocole d’accord du 17 septembre 2009, l’application immédiate du statut des œuvres universitaires, la promulgation du régime indemnitaire, l’abrogation de l’article 87 bis et  la suppression du travail précaire.   Pour les syndicalistes, qui ont initié hier un sit-in devant le siège de la DOUC sise à la résidence filles de Medouha, leurs doléances sont demeurées sans réponse de la part de la tutelle. En revanche, le directeur Madi Abdelaziz déclareral : «Nous avons pris en charge tous les problèmes qui relèvent de mes prérogatives, notamment le paiement des rappels, la demande d’intégration des employés licenciés et  les arriérés de salaires». Il ne manquera pas également  de souligner qu’en ce qui concerne les problèmes relatifs aux 14 logements de 2001, l’envoi d’une commission d’audit et l’alignement des travailleurs vacataires ne sont pas de son ressort, et affirme avoir saisi les autorités compétentes  à l’effet de les prendre en charge. Selon lui,  cette grève pénalise  les étudiants en cette période d’examens, d’où  l’appel à la raison adressé aux travailleurs. Comme il a soutenu que toutes les portes du dialogue restent ouvertes devant les animateurs de la coordination dans le but de trouver des solutions aux problèmes encore en suspens.          

 H. M.

Haut

Copyright 2003 Le Jour d'Algérie. Conception  M.Merkouche