Sport

Retour

Equipe nationale

Benchikha temporise pour l’effectif

Coup-franc direct

Le professionnalisme en suspens

Drogue «de printemps» par cargaisons

 01/06/11

 

Equipe nationale

Benchikha temporise pour l’effectif

 L’effectif de l’EN s’est complété avant-hier soir avec l’arrivée des derniers joueurs qui ont rejoint le groupe qui se trouve sur place au centre de la Manga Club. En effet, Kadir et Mblohi sont arrivés le soir, alors que Feradj avait rallié Murcie, la matinée.

Les joueurs ont donc débuté la préparation avec l’équipe hier, et comptent être prêts pour relever le défi et se donner à fond. Le seul joueur qui était attendu pour hier est Ryad Boudebouz qui a dû jouer un dernier match avec son équipe. Le coach des Verts, Abdelhak Benchikha, n’avait pas donc tout à fait tort quand il avait annoncé que le véritable travail débuterait le 31 mai après l’arrivée de tous les joueurs. En outre, les joueurs ne travaillent pas encore avec le rythme, puisque les joueurs  Feradj, Mustapha et Medjani se sont contentés d’un quart d’entraînement seulement, en raison de leur arrivée tardive. Mais, ils ont rejoint le groupe depuis hier et devraient, normalement, être aussi prêts pour se donner à fond les prochains jours. Il est à souligner que l’attaquant du club grec de l’Olympiakos, Rafik Djebbour, a ressenti des douleurs à la cuisse et se fait soigner par le staff médical de l’EN, afin d’être rétabli au plus vite. Djebbour reste confiant et indique qu’il devrait être prêt pour le match face au Maroc qu’il ne veut nullement rater surtout qu’il reste un match très important pour tout joueur algérien et souhaite contribuer à la qualification de l’équipe à la phase finale de la CAN 2012 et qu passe par un résultat probant face aux Lions de l’Atlas du Maroc. Le sélectionneur de l’EN qui s’est dit très satisfait des conditions de travail  jusqu’à maintenant en Espagne, avouera qu’il n’a pas encore l’effectif qui débutera le match face au Maroc en tête, surtout qu’il faut du temps pour connaître la forme de tout le monde et être de ce fait fixé sur le groupe qui débutera la rencontre. Il souhaite, donc, que tout le monde se concentre sur le travail uniquement, car tout dépendra de la réaction de tout un chacun à la charge de travail qu’il imposera durant la préparation.            

Par Anouar M.     

Haut

 

Coup-franc direct

Le professionnalisme en suspens

A l’approche des élections pour la création de la Ligue professionnelle de football, rien ne présage que cela devrait s’arranger pour les clubs professionnels qui se débattent toujours dans les mêmes problèmes du temps de l’amateurisme. Ces derniers vivent  toujours les mêmes problèmes financiers et n’arrivent pas à sortir de la crise, malgré leurs incessants appels du pied aux sponsors, aux collectivités locales et aux instances dirigeantes du football et du sport en Algérie. Les présidents de club se demandent d’ailleurs où sont les aides promises par les responsables qui avaient pourtant annoncé que ces derniers pourront avoir une aide allant jusqu’à cinq milliards de centimes pour le fonds de soutien aux clubs professionnels et qui ne sera pas matérialisé. Toutefois, ce qui reste plus grave, c’est que ces clubs n’arrivent pas à trouver un consensus sur l’homme à choisir pour présider la Ligue du football professionnel, surtout que le boss du CRB, Mahfoud Kerbadj, qui paraissait l’homme de la situation semble vouloir se retirer en dernière minute après avoir laissé enten-dre pourtant  qu’il était très intéressé par ce poste. Le fait de ne pas s’entendre sur une personne qui portera leurs doléances et se chargera de les matérialiser est un vrai dilemme pour ces clubs qui subiront sans doute l’imposition d’un candidat qu’ils n’avaient pas choisi faute de représentant mandaté par eux. Cela montre donc que les clubs professionnels ne sont pas encore sortis de l’auberge.                                                           

Par Anouar M.

Haut

 

Copyright 2003 Le Jour d'Algérie. Conception  M.Merkouche